19 raisons pour acheter de l’or par Eric Sprott

19 raisons pour acheter de l’or par Eric Sprott

0

Pourquoi acheter de l’or ? Voici les 19 raisons invoquées par Eric Sprott dans son Market at a Glance de mai.

Eric-Sprott-Fed-Tapering

En raison de la demande du métal physique et de la pénurie d’or

  • Le taux GOFO reste très faible, en étant souvent en territoire négatif, parfois pour de longues périodes.
  • Pourquoi le rapatriement des 674 tonnes d’or de l’Allemagne prend autant de temps ? Depuis mars 2014, seulement 69 tonnes sont rentrées au bercail.
  • S’il n’y a pas de pénurie d’or, pourquoi les États-Unis et la Grande-Bretagne en exportent autant vers la Suisse (qui exporte à son tour vers la Chine) ?
  • D’après les estimations, la Chine a consommé environ 4800 tonnes d’or en 2013, ce qui signifie que 3600 tonnes ont été puisées dans les réserves mondiales (soit les coffres occidentaux) afin de satisfaire la demande.
  • Ces achats massifs chinois se reflètent dans les livraisons d’or effectuées par le Shanghai Gold Exchange.
  • Dubaï est en train de construire une nouvelle raffinerie capable de traiter 1400 tonnes, alors que la capacité mondiale actuelle est d’environ 6000 tonnes (la production mondiale annuelle est inférieure à 3000 tonnes). Pourquoi ce besoin supplémentaire de capacités si la demande physique n’était pas aussi vive ?
  • Alors que la plupart des mines baissent leurs budgets d’exploration, la production future sera contenue.
  • Une autre source temporaire de l’offre a été fournie par les ETF, qui ont été littéralement pillés en 2013. Mais désormais, leur situation s’est stabilisée. D’où viendront en 2014 les 900 tonnes fournies par les ETF l’année dernière ?
  • Chose intéressante, le Silver Institute, dans son rapport 2014 sur l’argent, note que la demande pour l’argent a dépassé de 96 millions d’onces la production de 2013.

En raison de l’environnement macro-économique

  • L’inflation est beaucoup plus élevée que celle des chiffres officiels. Historiquement, les métaux précieux sont une protection contre l’inflation.
  • En parlant d’inflation, l’énorme création monétaire et ses répercussions sur le bilan de la Fed suggèrent un épilogue douloureux.
  • D’après Jurgen Stark, ancien membre du conseil de la BCE, les banques centrales ont perdu la capacité de contrôler la situation économique. Autrement dit, nous vivons dans un faux sentiment de sécurité.
  • Vladimir Poutine estime que ‘la Chine et la Russie doivent s’assurer que leur or et autres devises soient en sécurité’. Simultanément, la banque centrale russe poursuit sa politique d’achat d’or et de vente de ses obligations américaines.

En raison de la manipulation du cours

  • Le CME Group pourrait mettre en place des limites autorisées pour les mouvements du cours de l’or et de l’argent afin d’éviter l’énorme volatilité de ces dernières années.
  • L’enquête sur le fixing de l’or de la BaFin, le régulateur allemand des marchés, et le retrait de ce fixing de la Deutsche Bank qui s’en est suivie, suggère qu’il y a quelque chose qui cloche.
  • Plus récemment, Barclays a été condamné à payer une amende de 26 millions de livres pour manipulation du fixing afin de devoir payer les sommes dues sur un contrat d’option.
  • Certains investisseurs ont engagé des poursuites contre les banques du fixing pour manipulation du cours.
  • La société qui gérait le fixing de l’argent a décidé subitement d’y mettre fin.
  • Il est curieux qu’en 2013, les ETF or ont été pillés alors que l’argent métal, lui, est resté dans les coffres de ses ETF. Cela suggère que l’or des ETF était nécessaire pour satisfaire la demande physique.

En conclusion, nous pensons que tout investisseur rationnel qui considère cette collection de faits en sera, comme nous, que le cours de l’or aurait dû être revalorisé depuis longtemps. Comme nous le savons tous, quasi tous les marchés sont manipulés. Le cas récent de Barclays en est un exemple flagrant. Peut-être le début d’une longue série. »

Source : Sprott.com Market At A Glance de mai