6 raisons pour une hausse de l’or en 2015

6 raisons pour une hausse de l’or en 2015

0
or

Malgré la hausse de l’or jusqu’à 1380 $ à la mi-mars, 2014 ne fut pas une excellente année pour investir dans le métal jaune. Le cours de 1200 $ l’once, en vigueur au début de l’année 2014, correspond au niveau d’aujourd’hui.

Il y a pourtant des raisons d’être optimiste concernant les perspectives de l’or en 2015, d’après les analystes de RBC Capital Markets (source).

Les stocks des ETF

La liquidation des ETF fut l’une des grands motifs de la faiblesse de l’or, alors qu’environ 33 millions d’onces ont été vendues durant les 2 dernières années. La dernière fois que les stocks de métal des ETF furent proches de tels niveaux, c’était en 2009, lorsque l’or était à 1000 $ l’once. Cependant, le rythme des ventes de métal des ETF a ralenti récemment.

Les achats des banques centrales

Durant le 3e trimestre 2014, les banques centrales ont acheté 93 tonnes d’or, pour un total depuis le début de l’année de 335 tonnes, contre 324 l’année dernière. Simultanément, l’offre provenant de l’or de récupération a chuté à 807,2 tonnes, soit le niveau le plus bas depuis 2007 et un chiffre inférieur de 35 % par rapport à la moyenne annuelle de 2009 à 2012. « La vente d’or de récupération (bijoux, etc.) a faibli alors que le marché physique s’est tendu, » note RBC.

La demande saisonnière

La demande en métal de la saison des mariages en Inde et de Diwali a débouché sur une consommation de 100 tonnes par mois durant 2 mois consécutifs. Cette forte demande devrait se poursuivre alors que le nouvel an chinois approche. RBC note que les primes par rapport au cours ont augmenté de 18 $ l’once en Inde et 2 dollars l’once en Chine, après avoir été stables ou négatives durant les derniers mois.

Les actions de la BCE

La BCE envisage d’augmenter la taille de son bilan d’un trillion d’euros. Yves Mersch a suggéré que la banque pourrait acheter de l’or avec cet argent.

La backwardation

Les prix à 1 mois et à 6 mois sont en backwardation depuis la mi-septembre. Autrement dit, les contrats futures sont moins chers que le cours actuel. Les bas taux d’intérêt sont un facteur explicatif, mais RBC estime que les taux GOFO négatifs sont la raison principale de cette backwardation : « il s’agit d’une indication de tensions sur le marché physique de l’or (…) ».

La Russie

Jusqu’à présent, la Russie a accumulé environ 150 tonnes d’or en 2014, soit bien plus que ces achats de 2013, qui avaient totalisé 78 tonnes, et de 75 tonnes en 2012. (…) »