74 000 emplois créés en décembre aux USA : la reprise est là !

0
855

Si vous vous demandez pourquoi l’or a bondi  ce 10 janvier 2014 fin d’après-midi (heure française), l’explication est simple : les chiffres de créations d’emplois aux États-Unis de décembre 2013 sont sortis, et ce fut une catastrophe. Seulement 74.000 emplois ont été créés en décembre, alors que le consensus attendait en moyenne 197.000 emplois.

Il s’agit du plus gros raté depuis décembre 2009. Cela n’a pas empêché le taux de chômage de chuter une nouvelle fois, passant de 7 à 6,7 %. Comme c’est devenu une habitude, cette baisse est due à une nouvelle chute du taux de population active. Aujourd’hui, plus de 91,8 millions d’Américains n’en font plus partie, il s’agit d’un nouveau record battu. En ce qui concerne le taux de participation, il faut remonter à 1978 pour trouver un chiffre aussi bas.

Pour justifier ces chiffres moribonds, le BLS a sorti de son chapeau la sempiternelle excuse du mauvais temps (apparemment, les prévisionnistes économiques n’avaient pas pris connaissance des conditions climatiques de décembre). Mais Obamacare a également été pointé du doigt, dans une moindre mesure. Cette statistique, qui permet d’obtenir l’intégralité des données des créations d’emplois pour 2013, permet également d’annoncer que 2013 aura créé moins d’emplois que 2012, malgré le trillion de dollars injectés par la Fed l’année dernière dans « l’économie » (les marchés) par la Fed. D’après ZeroHedge, le taux de chômage réel aux États-Unis serait de 11,5 %.

Chomage-Reel-USA-2013

En ce qui concerne la Fed, Stanley Fischer, ancien numéro 1 de la banque d’Israël, vient d’être nommé vice-président jusqu’en 2018 par Obama.

Dans les autre nouvelle dignes d’intérêt tombées aujourd’hui, citons également le Baltic Dry Index (prix du transport cargo) qui a chuté de 35 % durant les 2 dernières semaines. Une baisse est toujours enregistrée après les fêtes de fin d’année, mais celle-ci fut conséquente. Du jamais vu depuis 1984.

Source : articles du vendredi 10 janvier de ZeroHedge

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here