Andrew Huszar, l’architecte du QE1, sur KWN

0
1621

Alors que la Fed vient de réduire son QE de 10 milliards supplémentaires, Andrew Huszar, l’architecte du QE1 qui avait défrayé la chronique en s’excusant devant le peuple américain pour avoir été à la tête d’une opération qui n’aura servi qu’aux banques et aux riches, a livré ses impressions sur son ancien employeur à KWN dans cette interview :

 

« Lorsque je repense à 2008, jamais je n’aurais cru que nous vivrions la situation d’aujourd’hui. Je pensais que le quantitative easing était un programme d’urgence destiné à stabiliser les marchés. Jamais je n’aurais cru que la Fed allait acheter pour 5 milliards d’obligations américaines, ou que son bilan allait atteindre 4,4 trillions de dollars, alors qu’il n’était que de 800 milliards avant le début de la crise. Nous sommes donc dans une situation jamais vue que je trouve assez choquante. (…)

Il est clair que le QE prendra fin en octobre, mais reste encore à savoir ce que fera la Fed avec son portefeuille. Va-t-elle conserver les actifs ? Va-t-elle poursuivre ses achats afin de le maintenir à ses niveaux actuels ? (…)

La question est aussi de savoir quand la Fed va remonter ses taux d’intérêt à court terme. Je pense que cela prendra plus de temps que ce que les gens pensent. La 3e question est de savoir comment vont-ils augmenter les taux d’intérêt ? Car le taux de la Fed n’est pas un outil qui fonctionne dans un environnement où il y a presque 2,5 trillions de réserves excédentaires dans le système bancaire américain.

La Fed se trouve donc dans une situation inédite. Si la Fed tente de retirer son soutien au marché, il y aura d’énormes conséquences.

Eric King : « la question que tout le monde se pose, c’est : que va-t-il se passer sur les marchés lorsque le QE sera terminé ? »

Andrew Huszar : « tout d’abord, je pense que les gens surestiment la rapidité à laquelle la Fed arrêtera de fournir de l’argent facile. N’oubliez pas qu’en 2008, on parlait de remontée des taux à 6 mois. L’influence des faucons que sont Fisher et Plosser est surestimée.

Il faudra du temps avant que la Fed ne se retire entièrement, mais lorsque ce sera le cas, cela risque de secouer. Déjà avant 2008, nous parlions de la façon de régler le problème de la volatilité.

Lorsque la Fed fermera son open-bar, je pense que nous assisterons à une énorme volatilité. Je ne crois pas que nous verrons  passer des treasuries à 10 ans à 5, 6 ou 7 % en un laps de temps très court, mais il y aura de la volatilité et une perte de confiance. (…) »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here