Andrew Maguire : le marché de l’or devient physique

Andrew Maguire : le marché de l’or devient physique

0

Andrew Maguire Or PhysiqueL’un des plus grands spécialistes du monde de l’or, Andrew Maguire, explique pourquoi le plus bas de jeudi devrait devenir un dip historique.

Andrew Maguire : « je viens d’essayer de parler avec des grossistes. Beaucoup n’ont pas su beaucoup me parler car ils sont très occupés, mais aujourd’hui (jeudi 20 juin 2013) sera probablement la journée la plus importante en termes de vente de cette année, voire des 2 derniers années. Les banques centrales ont probablement acheté bien plus que tous les achats réalisés sur le marché papier. On est tellement près d’atteindre le coût d’extraction de mes contacts me disent que bientôt, tout l’or physique pourrait être acquis.

On a vu 45 tonnes d’or être vendues un peu avant le fixing de jeudi, puis un peu après. Ce sont d’énormes quantités d’or papier vendu sur le marché, pourtant il n’y a aucun or physique correspondant à vendre. Tout ce que l’on peut acheter, ce sont des ordres d’achat chez les grossistes.

Nous sommes en train de revivre la situation de 2001. Je pense que le plus bas de jeudi sera pas plus bas historique. Le cours de l’or est en dessous des frais de production, idem pour l’argent. Pour les banques centrales, il est logique de s’approvisionner en ce moment. Ces achats vont entraîner le mouvement à la hausse.

Andrew Maguire : l’or physique prend la main

On sait que beaucoup de gens prennent livraison de leur or, tandis que des ventes directes, à partir des producteurs, sont conclues en dehors du marché papier. La seule question, c’est de savoir jusqu’à quand le marché papier pourra entraîner le cours à la baisse, alors que le marché de l’or physique est en pleine explosion.

Il est également important de comprendre pourquoi ces divergences ont pu s’établir malgré tout, et pourquoi ce récent mouvement de capitulation va permettre de recentrer le marché de l’or sur le physique.

Je reste convaincu qu’on n’ira pas plus bas que jeudi, ce sera un plus bas historique. À part quelques exceptions, le risque se situe désormais sur les shorts. Ce sont les grossistes qui ont le pouvoir d’envoyer le cours à la hausse. Ils le feront en temps voulu, quand cela les arrangera le mieux, mais je pense que le départ est imminent.

Source : interview d’Andrew Maguire pour KWN.