Andrew Maguire sur la baisse des métaux précieux

Andrew Maguire sur la baisse des métaux précieux

0
Andrew Maguire Or Physique

1180 dollars semblait être un seuil de résistance infranchissable, mais il a été rompu pour Halloween, la Banque du Japon ayant décidé de remettre une couche de QE juste après que la Fed ait annoncé « arrêter » le sien, cette nouvelle promesse d’injections de  liquidités propulsant à nouveau les marchés actions vers les sommets, et l’or et l’argent dans les limbes. Voici les impressions du célèbre trader Andrew Maguire, recueillies par KWN (31 octobre) :

Eric King : « Andrew, le massacre du cours de l’or et de l’argent se poursuit. Quels sont vos impressions alors que nous assistons à ce spectacle ? »

Andrew Maguire : «  tôt ce matin, juste après la décision de la banque du Japon, les choses ont bougé. Mais j’ai vu qu’à pile poil 7 heures du matin, heure de Londres, un algorithme s’est mis au travail. Il n’y a qu’une seule entité qui peut mettre en vente 50 tonnes d’or papier en l’espace de 3 à 4 minutes, et cette entité, c’est la Banque des règlements internationaux.

Nous avons vu cet ordre arriver, et il a littéralement mangé l’intégralité de la demande (qui défendait le seuil de résistance de 1180 dollars) en l’espace de quelques secondes. La BRI savait exactement ce qu’elle faisait. 50 tonnes, c’est une énorme position.

Les gens me demandent : comment le savez-vous ? Je le sais car cela doit forcément venir d’une entité officielle. Il ne peut pas s’agir de quelqu’un qui ouvre une telle position risquée en une seule fois. Il est également important de noter que cette position a été prise sur le marché des devises, et pas sur le COMEX.

Autrement dit, cela signifie que le shorter a vendu subitement de l’or contre le dollar sur le marché des changes, ce qui lui a permis d’avoir plus d’effet en impactant 50 tonnes supplémentaires sur le Comex en l’espace de quelques minutes. »

Maguire sur la demande physique

« Il y a des preuves tangibles concernant la solide demande en lingots en provenance de la Chine, de l’Inde, mais aussi de gros achats en euros dont on ne parle nulle part. Pourtant, c’est la réalité lorsqu’on analyse le marché de l’or physique en gros.

En ce qui concerne la Banque de Chine, et les autres banques centrales, la demande augmente lorsque le cours diminue, alors que la demande en lingots de la part des particuliers en Chine évolue favorablement lorsque le cours augmente. Cette semaine, nous avons assisté à une grosse demande en Chine, comme ce fut le cas la semaine précédente et celle d’avant.

Elle a même augmenté lorsque le cours est repassé au-dessus des 1200 $. Donc, quand le cours baisse, la banque centrale achète, et lorsque le cours monte, les particuliers achètent. La demande est donc très soutenue vu la situation actuelle.

Mais ce qui est intéressant, et dont personne ne parle, c’est la demande en euros pour l’or. Quelqu’un, une énorme entité, échange  énormément d’euros contre des lingots d’or. L’opération dure depuis 2 semaines maintenant. C’est aussi la raison pour laquelle l’offre est limitée. »

Source : http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2014/10/31_Maguire_-_Were_Seeing_Stunning_Amounts_Of_Euro_Gold_Buying.html