Andrew Maguire sur les coulisses des métaux précieux

1
951

Andrew Maguire est l’un des experts les plus intéressants pour comprendre les mouvements des métaux précieux. Dans sa dernière interview sur KWN, il a analysé les mouvements récents de l’or et de l’argent et il a émis des prédictions à moyen terme.

Tout d’abord, il estime que les métaux précieux sont désormais positionnés pour un mouvement haussier marqué après la baisse prononcée de la semaine dernière aussi bien en termes structurels, techniques que fondamentaux.

Son raisonnement se base aussi bien sur la backwardation importante que l’on retrouve sur les marchés de l’or et de l’argent que sur des éléments plus précis. Selon Maguire, se focaliser sur les marchés des futures est trompeur car ceux-ci sont facilement manipulables vus que leur mouvements sont dictés par ce qu’il appelle des « positions synthétiques » (papier avec très peu de prises de livraison).

Actuellement, le déport ou backwardation règne toujours en maître sur le marché de l’or. Le prix de l’or pour livraison en juin est moins cher que pour livraison immédiate (d’environ un dollar l’once), ce qui est totalement anormal. Concrètement, cela signifie qu’un investisseur qui possède 100.000 onces de métal peut les vendre et les acheter moins cher sur le marché des futures pour prendre ensuite livraison à la date expiration en empochant plus de 100.000 $ dans l’opération, en moins de 30 jours et dans une sécurité théorique totale.

Dans un marché sain c’est ce qui se produit, les investisseurs profitant de cette opportunité d’arbitrage pour empocher un bénéfice jusqu’à ce que le déport disparaisse pour faire place au contango. Pourtant personne ne se propose de faire cet arbitrage, pourquoi ? Car les initiés qui connaissent bien le marché physique savent que la baisse du prix est une manipulation et que le marché physique est tendu. On voit mal Mr Gilson de la salle des marchés de la BRI recevoir l’autorisation de prêter quelques tonnes de l’or des banques  centrales et qui risqueraient de ne pas être restituées à un prix plus bas, ajoute Maguire.

Sur la baisse de la semaine dernière

Selon Maguire, les mouvements de la fin de la semaine dernière avaient pour objectif de maintenir les options OTC en dessous de leur niveau critique, soit 1200 $ pour l’or et 16,25 dollars pour l’argent. Dans un premier temps en ayant pour objectif la moyenne mobile à 50 jours de l’or, les banques commerciales ont poussé les spéculateurs à couvrir leurs positions short le vendredi et à se positionner long le lundi. Après avoir obtenu ce positionnement, les banques commerciales ont alors fait l’inverse pour repasser en dessous de la moyenne mobile à 50 jours, juste avant la clôture des marchés et les congés de la Chine, Hong Kong, de Singapour et d’Afrique du Sud.

Andrew Maguire s’attend qu’après les habituelles réactions aux chiffres de l’emploi américain de cette semaine, on assiste à une hausse du cours de l’or entraînée principalement par l’argent.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here