Andrew Maguire sur l’or et sur la fermeture des coffres de HSBC

Andrew Maguire sur l’or et sur la fermeture des coffres de HSBC

0

Dans sa dernière interview sur KWN (27 mars), Andrew Maguire a bien évidemment parlé des actualités de son domaine de prédilection mais aussi des démentis qui ont circulé ces derniers jours concernant la fermeture des coffres or de HSBC en confirmant la nouvelle qu’il avait révélée en exclusivité.

Manipulations à l’approche de l’expiration des options

« En ce moment, nous assistons une nouvelle fois à la manipulation de concert des banques commerciales à l’approche des limites et de la date butoir des options (voir la liste 2015 des expirations des options ici). Nous avons assisté à ces mouvements curieux hier, ainsi qu’aujourd’hui, qui vont complètement à l’encontre de la demande physique importante et soutenue en raison de la recherche de la sécurité. À l’approche de l’expiration des options les banques de lingots peuvent empocher de beaux petits profits, elles font donc ce qui est nécessaire en dépit des mouvements du marché physique.

C’est en raison de ces petits jeux artificiels que l’or est transféré de l’Occident vers l’Orient à des prix cassés. La divergence entre le marché physique et papier est telle aujourd’hui que les marchés papier de l’or ne sont plus crédibles. (…)

Mais pourquoi le chien parvient-il et continue à se manger la queue dans un contexte d’une telle demande physique ? Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le marché physique est en train de changer de continent et donc que le métal échappe petit à petit au contrôle des banques de lingots occidentales.

Le rapatriement de l’or de l’Allemagne

Bien avant le souhait de l’Allemagne de rapatrier ses réserves d’or, la Chine savait que les banques centrales occidentales avaient loué leurs réserves. La Chine savait que ces banques de lingots qui ont des comptes or à la banque d’Angleterre n’ont pas tout l’or qu’elles prétendent avoir. Les Chinois savaient qu’en accumulant du métal jaune en catimini et pas seulement via le LBMA, ils pouvaient compter sur les interventions répétées des banques centrales occidentales pour empêcher le cours de l’or de grimper.

Cela a permis à la Chine d’accumuler de grosses quantités d’or physique sans perturber le marché ainsi que de se débarrasser calmement de ses actifs américains sans faire monter le cours du métal. C’est simple : lorsque vous vendez de l’or, vous êtes long sur le dollar donc la vigueur récente du dollar a offert une excellente opportunité à la banque centrale chinoise de se débarrasser de ses dollars sans valeur pour de l’or tangible.

La grande stratégie de la Chine

La Chine a désormais accumulé assez d’or pour approcher le moment de vérité lorsqu’elle désirera que le cours soit significativement réévalué à la hausse. C’est évident vu que la Chine installe d’énormes panneaux publicitaires à propos du renmibi (yuan) adossé à l’or, destiné à devenir une monnaie de réserve.

Nous en avions déjà parlé il y a 2 ans, mais nous avons désormais atteint le moment pivot. Lorsque la Chine décidera que le moment est venu, ce sera un véritable séisme. Ils prendront les marchés totalement par surprise en annonçant leurs réserves véritables. Ce sera l’uppercut qui mettra le marché papier occidental K.O.

Les banques de lingots occidentales n’auront qu’une échappatoire : le remboursement de l’or en argent papier. La seule question est de savoir si les investisseurs sont prêts pour une telle annonce. Je n’ai cessé de prévenir tous les gens que je connais : positionnez-vous agressivement sur l’or en dehors du système bancaire. (…)

Le silence de HSBC

Eric King : Andrew, j’ai appelé 5 fois HSBC mais ils refusent de faire tout commentaire public ou de publier un nouveau communiqué concernant la fermeture de leurs 7 coffres à Londres. Si vous regardez la lettre ci-dessous (à voir dans l’article original), la nouvelle a été rendue publique par un employé de Quilter Cheviot l’une des plus grosses sociétés de gestion d’Europe dont l’histoire remonte à 1771. La lettre a été envoyée par un client de HSBC qui loue à son tour son espace chez HSBC à ses propres clients. Dans la lettre, le dépositaire affirme que HSBC Bank PLC ferme ses coffres ce qui le force à déménager l’or de ses clients.

Maguire : un individu a répandu de la désinformation cette semaine en se faisant le porte-parole officieux de HSBC (note : via GoldCore). Je pense que nous avions déjà bien couvert l’information le 10 mars. Néanmoins comme votre lettre l’indique, il s’agit clairement de la fermeture des coffres de HSBC où de l’or est stocké, il ne s’agit pas de petits coffres pour particuliers. (…) »