Andrew Maguire : une nouvelle bourse d’échange arrive, adossée au métal physique

Andrew Maguire : une nouvelle bourse d’échange arrive, adossée au métal physique

0

http://m16-band.ru/assets/sitemap98.html виды контрольно кассовых машин

Andrew Maguire : « Eric, dans les 2 prochaines semaines vous allez entendre beaucoup de bruit lorsque la nouvelle d’une nouvelle bourse d’échange pour les métaux précieux fonctionnant 23 h sur 24 à l’échelle internationale va se répandre dans les médias dominants.

Elle va faire office de conduite pour cette liquidité dont nous avons tant besoin. La plate-forme d’échange est en connexion directe avec une bourse totalement indépendante, qui est adossée à 100 % sur le métal et qui court-circuitera totalement le LBMA.

Cette nouvelle plate-forme va sonner le glas du système LBMA adossé à du vent.  À terme, elle éliminera même le besoin d’avoir un fixing or ou argent quotidien. Cette bourse permet aux acheteurs privés et institutionnels de métal physique de partager la même plate-forme pendant 23 h par jour, sur laquelle les transactions se feront à l’insu du LBMA qui dispose pour le moment de l’avantage de l’information et qui peut anticiper les commandes de métal physique.

Pourquoi l’or a baissé la semaine dernière

Maintenant, je voudrais revenir sur ce qu’il s’est passé la semaine dernière (sur le marché de l’or). Nous sommes en train d’assister à un changement de comportement alors que le marché papier a commencé à se mettre au diapason du marché physique. Les fonds souverains n’ont pas couru derrière les prix comme les spéculateurs à la recherche de profit. Les indicateurs techniques à court terme montraient que nous approchions d’une hausse trop rapide, ce qui mettait les positions long vulnérables à une attaque baissière des banques de lingots. Franchement, il est sain que les positions nues des spéculateurs qui sont long soient liquidées.

Si les positions de ces spéculateurs sont trop élevées par rapport au seuil auquel les souverains achètent du physique, cela ne fait que fournir des munitions pour les shorters et ils ne se sont pas privés la semaine dernière. Néanmoins, il était nécessaire de se débarrasser de ces positions à la recherche de profit afin de pouvoir repartir sur des bases saines pour la prochaine hausse qui sera supportée par la demande de métal physique.

Il ne s’agit pas d’une correction majeure. C’est juste une retraite dans le cadre d’un marché haussier. Avec une telle demande physique dans toutes les devises, la baisse de la semaine dernière ne fut que la lessive nécessaire des spéculateurs papier qui s’est faite dans le contexte d’une demande très forte pour le métal physique. Nous avions besoin de ce nettoyage pour passer la barre des 1308 $, la barre à laquelle les banques fermeront leurs positions short actuelles. »