Après l’Allemagne, l’Autriche exige un audit de ses réserves d’or à l’étranger

Après l’Allemagne, l’Autriche exige un audit de ses réserves d’or à l’étranger

0

Ce fut d’abord l’Allemagne. C’est désormais au tour de l’Autriche, autre pays noté AAA, de se faire du mouron pour ses réserves d’or physique.

Or-Stocks-Banques-Centrales-Suede-Finlande

ZeroHedge rapporte, suite à un article de Bloomberg, que dans la foulée de la demande de la Bundesbank, l’Autriche va procéder à un audit de ses réserves d’or stockées Grande-Bretagne, qui représentent 80 % de ses avoirs (pour un total d’environ 280 tonnes). Cet examen des réserves de l’or autrichien entreposé dans les coffres de la Bank of England à Londres sera d’abord effectué par des auditeurs externes, d’après les informations fournies par le porte-parole de la banque centrale autrichienne, Christian Gutleder.

Ce dernier a également déclaré que la banque d’Autriche avait régulièrement examiné ses réserves par le passé, tout en ajoutant qu’elles n’avaient pas changé depuis 2007. Et ZeroHedge de poser la question rhétorique suivante : pourquoi les vérifier maintenant ?

D’après l’explication officielle, l’audit est le fruit des exigences du Parti de la Liberté (eurosceptique), qui a demandé plus de transparence ainsi que le rapatriement de l’or. Mais d’après le magazine autrichien Trend, ce serait le résultat d’une inquiétude grandissante dans la population autrichienne, qui se demande de plus en plus si son or est toujours là. Environ 150 tonnes d’or autrichien sont dans les coffres de la Bank of England.

Le site Goldreporter.de a cité l’interview du gouverneur de la banque autrichienne, Ewald Nowotny, dans Trend : « Je prends bonne note de la demande. Toute épicerie est obligée de faire un inventaire une fois par an. Il s’agit de la seule façon de balayer ces allégations déraisonnables. »

Ah, si seulement Fort Knox était sujet aux mêmes contraintes que les épiceries : nous saurions enfin combien d’or la place forte renferme vraiment !

Source : ZeroHedge