Australie : le gouvernement prépare une taxe sur les dépôts bancaires

0
1066

Malgré des taux d’intérêt au raz des pâquerettes, le gouvernement australien envisage une taxe sur l’épargne. Ironie du sort, la proposition avait déjà été faite par l’opposition actuelle alors au pouvoir en 2013 afin d’alimenter un fonds d’indemnisation en cas de faillite bancaire. Elle avait été très critiquée mais risque bien d’être implémentée cette fois par ces mêmes critiqueurs… Vive l’alternance !

Article d’ABC Australie :

« Dans son budget de mai, le gouvernement fédéral envisage l’introduction d’une taxe sur les dépôts bancaires.

L’idée d’une telle taxe avait été proposée par le parti travailliste en 2013 et fut critiquée par Tony Abbot à l’époque.

L’assistant au Trésor Josh Frydenberg a indiqué qu’un communiqué sur la nouvelle taxe pourrait être publié avant le budget.

Le gouvernement australien se dirige vers un combat avec le secteur bancaire. Celui-ci a averti que les coûts devraient être répercutés sur les clients. M. Frydenberg est membre du comité de surveillance du budget mais a refusé de fournir de plus amples détails.

« Tout communiqué ou décision à propos de cette proposition, que nous avons discutée durant la dernière élection, sera communiqué juste avant ou durant la soirée du vote du budget » a-t-il déclaré. (…)

« Des décisions difficiles devront être prises en ce qui concerne le budget de cette année, nous n’avons pas le choix, mais il y aura aussi de bonnes nouvelles, » a-t-il dit dans un meeting. (…)

Steven Munchenberg, de l’association australienne des banquiers a déclaré que cette décision serait très dommageable.

« Ce sera plus difficile pour les banques de collecter des dépôts, la source principale de fonds des banques et donc de financer l’économie » a-t-il déclaré.

« Nous nous opposons également à cette décision, particulièrement dans ce contexte de taux d’intérêt bas alors que beaucoup de gens comptent sur leurs intérêts en tant que revenus. Le rendement est déjà très bas, cette taxe signifie qu’ils recevront encore moins d’argent. » (…)

L’ancien gouvernement travailliste avait avancé cette proposition en 2013 afin de financer un fonds de protection des clients en cas d’effondrement bancaire. (…) »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here