Backwardation : moments historiques pour l’or

Backwardation : moments historiques pour l’or

0

James-Turk-BackwardationAlors que l’or et l’argent se sont envolés, tandis que le dollar s’est écroulé suite au dernier discours de Bernanke, l’un des premiers à avoir exposé la backwardation de l’or revient sur KWN pour une interview très instructive.

James Turk : « j’avais dit lundi dernier qu’il s’était passé quelque chose d’extraordinaire sur le marché de l’or. Aujourd’hui, nous en voyons les conséquences. Il était clair que le cours des métaux précieux devait repartir à la hausse, les cours précédents n’étaient pas durables.

Nous avions besoin d’un catalyseur, et Ben Bernanke nous l’a offert. Il a déclaré que la fin du QE n’était pas pour demain.

Or officiellement en backwardation

Cela fait un moment que l’or et en backwardation, mais je pense que cela a été caché parce que les taux d’intérêt ont été manipulés. Lorsque j’ai annoncé lundi dernier que le métal jaune était officiellement en backwardation de l’aveu même du LBMA, c’était une nouvelle explosive.

Elle s’est répandue comme une traînée de poudre, et a été interprétée de diverses manières. La réalité, c’est qu’il y a une pénurie d’or à ce prix. Les donc pas surprenants que l’on ait assisté à une telle hausse, car ceux qui cherchent désespérément à mettre la main sur du physique font monter les enchères.

On cherche désespérément à ce que des entités soient prêtes à se débarrasser de leur or physique. Mais désormais, il est dans les mains d’acteurs aux reins solides. Il sera difficile de convaincre ceux-ci de se départir de leur or.

Eric King : « James, comme vous le savez KWN a rapporté via Andrew Maguire qu’en seulement 7 jours de trading, les banques centrales d’Europe de l’Est et d’autres entités ont acheté 580 tonnes d’or physique, ce qui correspond à 1/4 de la production mondiale annuelle. Il faudra livrer ces commandes. Comment vont-ils faire ? »

James Turk : « la seule façon d’y parvenir, c’est de faire monter le cours de l’or. Comme je l’ai dit, il va falloir donner une raison à ces acteurs forts pour qu’ils acceptent de se départir de leur or. Personne ne va vendre au cours actuel, qui est incroyablement bas. À ce niveau, ils préféreront acheter que de vendre.

C’est pourquoi l’or est en backwardation. Cela signifie qu’il y a une énorme pénurie. L’on ne peut pas être créé d’un coup de baguette magique. Il doit être extrait. Cela prend du temps. Il va falloir livrer ses 580 tonnes. Si les banques de la go ne les trouvent pas, cela signifie que l’on va assister à un nouvel événement historique, à savoir la faillite d’un ou de plusieurs membres de la LBMA.

On est au devant d’un énorme marché haussier. Ma prévision reste la même : 12.000 $ l’once. On vient de passer par un plus bas historique.

King : « donc, vous dites bien que ceux qui ont vendu ses 580 tonnes pourraient ne pas les livrer ? »

James Turk : « difficile de dire ce qu’il va se passer, mais lorsqu’on voit tous les déséquilibres actuels du marché, ne serait pas surpris de voir le cours passer à 1500 $ l’once d’ici très peu de temps, les banques cherchant désespérément à mettre la main sur du physique pour livrer leurs clients. »

Source : interview backwardation de James Turk sur KWN