Les banquiers centraux ont-ils passé un accord secret au G20 pour propulser les marchés ?

2
1093
salle de réunion

Article de MarketWatch.com, publié le 21 mars 2016 :

Les spéculations fleurissent à propos d’un « accord de Shanghai » tacite

À la surprise générale, le dollar a fortement baissé durant ces dernières semaines, ce qui a poussé les traders à s’interroger sur ce qui a provoqué cette liquidation. Pour certains, l’explication ressemble furieusement à une théorie du complot.

Les rumeurs affirment que les dirigeants du monde ont passé un accord secret durant le dernier G20, qui a eu lieu fin février à Shanghai. Cet « accord de Shanghai » pour affaiblir le dollar avait pour objectif de calmer les marchés financiers qui ont connu un début d’année catastrophique.

Aucun pacte sur les marchés des changes n’a été annoncé durant la réunion de février entre les banquiers centraux et les dirigeants des 20 économies les plus développées. Cela n’a pas permis de balayer les spéculations faisant état d’une stratégie élaborée en catimini alors que ses effets supposés sont en train de se manifester. Depuis cette réunion du G20, le dollar a baissé de plus de 3 % pour initier un mouvement haussier des marchés actions, du côté des marchés émergents et des matières premières. (…)

« Depuis la dernière réunion du G20 à Shanghai, de nombreux signaux d’alarme ont retenti, entre la Chine qui a assoupli son taux de réserves obligatoires, la banque centrale de Nouvelle-Zélande qui a baissé son taux de 25 points de base ou encore la BCE se focalisant désormais sur les marchés du crédit bien au-delà des attentes du marché, » a déclaré Chris Weston, stratégiste en chef d’IG.

« Pour les théoriciens du complot, l’explication est claire : il y a une action coordonnée des banques centrales afin d’affaiblir le dollar, ce qui a permis le retour de l’appétit du risque sur les marchés actions et du crédit. »

Cette semaine, la Fed a également surpris avec son ton particulièrement conciliant, indiquant que son planning de hausse des taux allait être ralenti significativement. Ce qui a provoqué un mouvement de liquidation du dollar, certains observateurs y voyant une nouvelle preuve de cet « accord de Shanghai » secret.

Un remake des accords du Plaza de 1985 ?

De plus, il existe un précédent similaire : les accords du Plaza (plus d’infos). En 1985, les ministres des Finances des États-Unis, de la France, de l’Allemagne de l’Ouest, du Japon et du Royaume-Uni passaient un accord pour faire baisser le dollar par rapport au yen et au mark. L’objectif était de contribuer à la reprise américaine en enrayant la hausse prolongée que connaissait le billet vert.

Joachim Fels, conseiller économique chez PIMCO, a également déclaré à Bloomberg qu’il suspecte les banquiers centraux d’avoir coordonné leurs actions afin d’empêcher la poursuite de la hausse du dollar.

« Il semble y avoir une sorte d’accord de Shanghai tacite en place, » a-t-il déclaré. « L’accord consiste en gros à stabiliser le dollar par rapport aux autres devises majeures à travers certaines politiques monétaires appropriées, et non des interventions. »

Cependant, tout le monde n’est pas de cet avis. Esty Dwek, stratégiste chez Loomis, Sayles & Co., a déclaré qu’elle serait surprise par l’existence d’un tel accord secret, et qu’elle n’avait rien entendu à ce propos. »

Nous n’en avons pas non plus entendu parler. Ce qui n’est pas étonnant : n’est-ce pas un peu le principe du secret ?

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here