Barron : les assignats et les devises papier d’aujourd’hui

Barron : les assignats et les devises papier d’aujourd’hui

0

assignat-devise-papier-orBarron : il n’y a plus rien de rationnel dans les décisions prises. Comme http://q8bsc.com/qeigbscc/goldentiger-casino-immortal-romance/ Goldentiger casino Immortal Romance Bernanke l’a admis, l’économie n’est pas assez forte que pour fermer l’ 22 casino july online pings trackback open bar. Si le QE devait être réduit significativement, ou supprimé, on assisterait immédiatement à un http://rubanochek.ru/update/sitemap79.html виды причинной связи в уголовном праве crash boursier, à une catastrophe économique qui aurait des répercussions partout dans le monde, sur les marchés ainsi que dans l’économie réelle.

La vérité, c’est que la Fed de Bernanke se trouve dans une situation catastrophique. Le prochain président va se retrouver avec un énorme problème sur les bras, il sera probablement d’ailleurs forcé d’augmenter les injections de liquidités à un moment ou à un autre. Mais cette approche n’est pas qu’américaine, à travers le globe il semblerait que les politiciens aient décidé d’opter pour la politique de l’autruche, de reporter le problème aux calendes grecques en s’engageant dans des politiques qui s’avéreront être ultra inflationnistes.

En ce qui concerne l’or, les manipulateurs sont dans une situation très difficile parce que la production minière chute, vu que de nombreux projets sont mis en attente ou purement et simplement annulés. Cela signifie évidemment un assèchement de l’offre, alors que celle-ci est déjà très ténue.

Il faudra fatalement que le cours de l’or augmente afin de mettre fin à cette hémorragie. Nous sommes sur le point d’assister à une explosion du cours, car les coffres des banques centrales occidentales ne sont pas intarissables. Un jour, ils n’auront plus le métal physique pour satisfaire l’énorme demande en or.

L’Occident a réussi à forcer le gouvernement indien à mettre en place une série de mesures pour tuer le marché de l’or physique. Cependant, mes sources me font savoir que l’or de contrebande entre en quantité industrielle dans le pays.

Cela me rappelle cet épisode de la Révolution française, lorsqu’ils ont introduit les assignats, une devise qui a fini par exploser en plein vol, comme toutes les autres. La France avait passé une loi qui punissait d’exécution toute personne essayant de rembourser sa dette en or ou en argent. Les gens ont simplement ignoré cette loi, car ils croyaient en l’or et en argent, mais pas dans le papier.

Cela s’est fini par un grand feu de joie de tout ce papier des assignats Place de la Concorde à Paris. Alors qu’il mettait le feu aux assignats, ils ont également détruit les presses qui les avaient imprimées. Lorsque Napoléon est arrivé au pouvoir, il a dit : « nous payerons en or ou nous ne payerons pas ». C’est probablement ce qu’il va arriver. Les gens ne voudront plus du papier et ne jureront plus que par l’or. »