Bill Haynes sur l’énorme demande en métaux précieux aux États-Unis

0
1139

Pour ceux qui ne connaissent pas Bill Haynes, sa société est l’un des acteurs les plus importants sur le marché de l’or et de l’argent physique aux États-Unis. Interviewé par KWN, il fait le point sur la demande des Américains alors que le cours des métaux précieux a brutalement chuté durant ce mois de septembre, pourtant traditionnellement fort pour l’or et l’argent.

Eric King : « Bill, d’après ce que j’ai pu comprendre, les gens achètent énormément d’or et d’argent physique en ce moment. »

Bill Haynes : « Eric, nous enregistrons d’énormes demandes d’achat d’or et d’argent au plus bas actuel. Durant ces derniers mois, notre chiffre d’affaires a augmenté de 50 %, ce qui n’est pas rien. Juste pour vous donner un exemple, nous avons un client privé qui nous achète des quantités astronomiques d’or physique.

Cette personne nous a contactés pour acheter pour 40 millions de dollars d’or physique. Et il ne s’agit que d’un individu. Réfléchissez un moment. C’est le genre de chose qui se passe lorsqu’on atteint un tel plus bas. Des investisseurs malins sortent du bois et achètent. Je pense donc que d’ici la fin de l’année, et l’année prochaine, le cours sera plus élevé qu’aujourd’hui. »

Eric King : « de nombreux individus profitent de la baisse pour acheter de l’or et de l’argent physique. Combien de temps ces niveaux artificiellement bas peuvent-ils tenir alors que l’on connaît une telle demande pour le métal physique ? (…) »

Bill Haynes : « Eric, je suis incapable de dire pendant combien de temps les cours de l’or et de l’argent pourront rester aussi bas dans un contexte d’une telle demande. Nous risquons d’assister à un étranglement de l’offre, et cela se passera très rapidement si nous continuons d’assister à un affaiblissement des cours comme ce fut le cas en 2008.

Je voudrais également noter que nous vendons d’énormes quantités d’argent. Que ce soit les lingots ou les pièces, les achats sont énormes. Les signes d’un plus bas majeur se développent. Je n’affirme pas que le cours ne pourra pas baisser un peu plus, avant de repartir significativement à la hausse, mais comme je l’ai déjà dit, cette chute des prix a apporté avec elle de nombreux acheteurs de métaux physiques, le genre d’événement auquel on assiste durant un plus bas majeur. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here