Bill Murphy (GATA) expose la manipulation de l’or et de l’argent sur...

Bill Murphy (GATA) expose la manipulation de l’or et de l’argent sur CNBC (vidéo)

2

Bill Murphy de l’association GATA (Gold Anti Trust Comittee), qui milite pour mettre un terme à la manipulation des métaux précieux, a eu l’occasion d’en parler sur un média de grande écoute alors qu’il était l’invité de CNBC.

Transcription de l’interview de Bill Murphy de GATA sur CNBC (février 2016)

(…) nous exposons ce que nous appelons le cartel de l’or qui est composé du gouvernement américain, du fonds de stabilisation des échanges, du Trésor, de la Fed, de la BRI, des banques de lingots et des banques centrales. Nous sommes actifs depuis 1999 et durant ces 4 dernières années nous avons été sévèrement touchés.

Ils ont manipulé à la baisse le cours de l’or vers des prix artificiellement bas, mais il semble que nous soyons à un tournant, qu’ils n’y arrivent plus,
ce qui explique pourquoi l’or a été jusqu’en hausse de 200 dollars sur base annuelle, maintenant d’environ 150 à 160 $.  Nous pensons qu’ils manquent d’or physique en provenance des banques centrales afin de continuer ce qu’ils ont fait durant les 4 à 5 années précédentes.

Nous avons parlé ensemble de ce sujet, du temps de Robert Rubin.  Votre postulat est que l’exercice de manipulation du cours de l’or s’est vraiment accéléré sous le secrétaire Robert Rubin, qui était derrière la politique du dollar fort. Mais désormais, les gens ne font plus vraiment confiance aux devises, nous avons vu se ce qui s’est passé. Ils pensent que les banques centrales gesticulent dans tous les sens de désespoir. Pourquoi continueraient-elles de manipuler le cours de l’or si elles ont fait pendant autant de temps et qu’il s’agit d’une situation désespérée aujourd’hui ? Être une banque centrale aujourd’hui est une situation désespérée, n’est-ce pas ?

Nous pensons que les choses vont dans cette direction, mais l’or est largement considéré dans son ensemble comme étant le baromètre du système financier américain.  Si vous réfléchissez, c’est mauvais pour les entreprises, pour les politiciens, pour les banquiers, etc. Ils veulent donc limiter son prix au maximum.  Ils le font depuis tellement longtemps que c’est devenu une habitude. Mais comme je l’ai dit, nous pensons qu’ils sont arrivés à court d’or physique pour continuer, ce qui explique pourquoi l’or est devenu si soudainement volatil. Cela crée une opportunité énorme pour le futur. Dès qu’ils perdront le contrôle de l’argent métal, qu’ils contrôlent complètement,  on le sait en voyant à quel point l’or est volatil alors que l’argent ne bouge pas… L’argent, c’est la kryptonite de l’or. S’ils perdent le contrôle de l’argent, c’est terminé.

Bill, pour ceux qui ne suivent pas encore toute l’histoire, qui ne connaissent pas votre travail, celui de Chris et de GATA depuis sa fondation. Que font aujourd’hui la Fed, les banques centrales et le Trésor pour manipuler à la baisse le cours de l’or ? Quel sera l’événement qui leur fera jeter l’éponge ?
Quand l’or sera-t-il libre, et grimpera bien plus haut que ses niveaux actuels, soit autour des 1200 dollars ?

Oui, absolument. Ce qu’ils font c’est secrètement, en douce… Ils utilisent l’or des banques centrales, le sortent de leurs coffres pour le fournir au marché via des opérations de leasing. En fait, il s’agit de vendre l’or des banques centrales. Elles en possèdent bien moins qu’elles le disent. C’est ainsi qu’elles maintiennent les cours de l’or et de l’argent à des prix artificiellement bas.

Si l’or n’avait fait que suivre le cours de l’inflation, il vaudrait le double de sa valeur actuelle. Nous pensons que c’est ainsi que son cours va évoluer. L’or va exploser. La clé se trouve du côté du marché de l’argent, qui se dirige vers 18,5 $ l’once. Lorsqu’ils en perdront le contrôle, le cours grimpera jusqu’à 100 $. Il s’agit d’un processus, d’un renversement qui a lieu. Ils sont dans de sales draps, et c’est ce que le marché nous dit. Les évolutions de l’or sont totalement différentes par rapport à ce que nous avons connu durant ces dernières années.

Bill, je ne vous ai jamais entendu autant insister sur le rôle de l’argent. Votre devise est « en l’or nous croyons » (in gold we trust/in God we trust), l’argent ne faisait pas partie de l’équation. Est-ce que l’argent ne fut pas d’abord utilisé pour garantir la valeur du dollar avant l’or ?

Oui, c’était il y a très longtemps. La raison pour laquelle je parle tant de l’argent, c’est que sa situation est tellement énervante, à les voir l’entraver, c’est comme si on lui avait attaché une ancre. Ou un aimant. Ils essaient de maintenir son cours à des niveaux peu élevés et nous pensons qu’ils ont tellement puisé dans leurs réserves d’argent qu’ils sont terrorisés à l’idée d’en perdre le contrôle.  Cela commence déjà avec l’or. C’est un processus, cela n’arrive pas du jour au lendemain. Mais l’or vient de grimper de 70 $ en un jour il n’y a pas si longtemps, cela n’avait jamais lieu. Il s’agit d’un signe que les choses changent. La raison pour laquelle je parle de l’argent, c’est que lorsque vous voyez que l’or monte et décolle, cela veut dire que la partie est terminée.
Nous verrons alors les cours de l’or et l’argent exploser dans les mois ou les années à venir. Cela surprendra les gens. Cela ne fera que confirmer à quel point GATA avait raison durant toutes ces années, car il n’y aura pas d’autre explication possible.

Bill, est-ce que nous devrons forcément assister à des liquidations ? Lorsque le scénario que vous décrivez arrivera, lorsque l’argent passera au-dessus de 18,5 dollars l’once, est-ce que tout partira à vau-l’eau ? Verra-t-on les marchés actions complètement couler ? Assisterons-nous à un bouleversement du paysage avec la hausse de l’or tout en voyant d’autres actifs bien se comporter également ? Assisterons-nous à une liquidation totale ?

Cela pourrait être le cas. Surtout s’ils ont de nouveau recours aux QE, il n’y a pas de raison pour que les marchés n’accompagnent pas la hausse de l’or.
Le marché physique est la clé. Si les « vilains », comme on les appelle, arrivent à court de métal physique et sont obligés de stopper leurs activités, l’or et l’argent exploseront.  C’est ce qui arrivera, il ne s’agit que d’une question de temps. L’or semble indiquer que nous nous rapprochons du moment de vérité, mais vous savez, nous n’avons pas besoin de chaos total…Il suffit de voir les conséquences des taux négatifs, du débat autour de l’élimination de l’argent papier, des soucis des marchés actions… Cette peur, cette recherche de la sécurité pousse les investisseurs vers l’or. C’est susceptible de continuer, mais il n’y a pas nécessairement besoin que ce soit l’un ou l’autre.

Bill, avant de clôturer, je voudrais juste clarifier une chose. Lorsque vous dites que le prix de l’or pourrait plus que doubler si les banques centrales, la BRI, etc., stoppaient leurs manipulations. Si les marchés étaient totalement libres, combien l’or vaudrait ? 4000, 3000 ? 8000 l’once ? Je voudrais un chiffre, histoire que les gens aient un sujet de conversation aujourd’hui.

Absolument. J’étais il y a 10 ans à une conférence dans l’Utah. À l’époque le cours de l’or était de 436 $ l’once. Je pensais que nous aurions besoin, c’est juste mon opinion, de voir l’or à 3 à 4000 $ l’once pour réinitialiser le marché, mais ça pourrait être beaucoup plus. Quand on voit le rythme auquel la Chine en achète… Tout dépend également de ce qui se passe dans le monde financier. Mais de 3000 à 4000 $ l’once, c’est une certitude.