Ce pourrait être le bon moment d’investir dans l’or

Ce pourrait être le bon moment d’investir dans l’or

0
or physique

Article de CNBC, publié le 11 octobre 2016 :

« Les experts le disent : malgré la chute récente du cours de l’or, ce pourrait être le bon moment pour augmenter son exposition au métal précieux grâce à la demande asiatique.

Jusqu’à présent, le cours de l’or s’est bien comporté en 2016, allant jusqu’à atteindre un plus haut de 2 ans à 1366 $ l’once en juillet. Mais depuis, les prix ont baissé. Le cours de l’or a reculé de 6 % durant ces 2 dernières semaines pour clôturer à environ 1254 $ durant la session de lundi. Depuis le début de l’année, le cours de l’or a grimpé de 18 %.

Cependant, beaucoup estiment que cette correction pourrait être une bonne opportunité pour les investisseurs désireux de s’exposer au métal jaune. D’après les experts d’UBS, l’or s’échange au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours et la demande en hausse en provenance de Chine pourrait être bénéfique.

« Nous pensons que la récente correction du cours et le déclin substantiel des positions améliorent le rapport risque/récompense de l’or, ce qui permettra à ceux qui souhaitent s’exposer à long terme à l’or de construire des positions à partir d’ici. »

Les raisons principales de la glissade récente de l’or sont la vigueur grandissante du dollar ainsi que les taux en hausse des obligations américaines. Ces différents facteurs devraient doper le cours de l’or d’ici la fin de l’année.

« Alors que l’Inde, l’un des plus gros consommateurs d’or du monde, se rapproche de la saison des festivals, nous pensons que l’augmentation de la demande poussera les marchés à l’international, » a déclaré le CEO et fondateur de Sun Global Investments, Mihir Kapadia, dans un communiqué de presse.

« D’autres facteurs internationaux que nous prenons en compte incluent l’élection présidentielle américaine ainsi que les taux de la Fed, durant lesquelles l’or et le dollar peuvent grimper. »

D’autres restent pessimistes quant aux perspectives de l’or.

« À long terme, les prix suivent une tendance baissière reflétant le déclin de la demande de valeur refuge alors que les risques concernant le ralentissement de la croissance baissent lentement et que les pressions inflationnistes sont contenues.  À court terme, les prix fluctuent avec le dollar et les attentes en ce qui concerne le prochain relèvement du taux directeur américain s’amoindrissent », a averti dans une note Norbert Rücker, responsable de la recherche matières premières chez Julius Baer.

« Le manque d’achats de type recherche de la sécurité, le risque de prise de bénéfice sur les marchés à terme et les perspectives positives d’un dollar plus fort suggèrent que l’or restera sous pression, d’où le maintien de notre prudence. »