Ces milliardaires qui parient gros sur l’or en 2016

Ces milliardaires qui parient gros sur l’or en 2016

0

http://pro-surgut0.myjino.ru/update/sitemap81.html брак в натальной карте мужчины Article de The Motley Fool – publié le 29 décembre 2015 :

« L’or a reculé d’environ 45 % (en dollars) depuis son plus haut atteint il y a moins de 5 ans. Cette chute douloureuse a poussé certains observateurs à remettre en question l’intérêt de l’or en tant qu’investissement mais tout le monde n’est pas de cet avis. Voici quelques milliardaires prêts à prendre un pari contrarien, à savoir que l’or va remonter en 2016.

Bons baisers de Soros

L’un des grands noms à s’être laissé séduire par l’or, c’est Stanley Druckenmiller. Ne vous inquiétez pas si ce nom vous est inconnu : il s’est retiré de la finance en 2010. Aujourd’hui, il gère uniquement sa fortune. Néanmoins, celle-ci est tellement élevée qu’il doit toujours rentrer des déclarations à la SEC et à la fin du 3e trimestre 2015,  il était l’un des 10 plus gros porteurs du SPDR Gold Trust (GLD, or papier).

Pourquoi porter attention à ce que fait une grosse fortune avec son argent personnel ? En raison de son pedigree. Druckenmiller était le stratégiste en chef de George Soros, que vous connaissez bien. Si Soros faisait confiance à Druckenmiller pour gérer ses milliards, c’est qu’il s’agit de quelqu’un de compétent. Soros est célèbre pour avoir réalisé par le passé de gros coups financiers ; il l’a fait avec l’assistance de Stanley Druckenmiller.

Si celui-ci a fermé son propre hedge fund, Duquesne Capital Management au début de la décennie, cela n’en rend que son pari sur l’or encore plus intéressant : il a investi une partie substantielle de sa fortune personnelle de 4 milliards de dollars dans l’or : il en possède pour environ 300 millions de dollars.

Paulson garde le cap

Un autre nom bien connu qui est toujours attaché à la relique barbare est John Paulson et son Hedge Fund Paulson & Co. According. D’après sa déclaration auprès des autorités compétentes, il possède plus de 9 millions de parts du GLD soit environ 900 millions de dollars au cours d’aujourd’hui, ce qui n’est pas rien.

Ce qui est intéressant avec Paulson, c’est que la plupart de ses meilleurs placements ont été faits dans le secteur des métaux précieux. Il s’était notamment positionné agressivement sur l’or en 2009 et 2010 alors que les métaux précieux commençaient à chauffer. Il aurait gagné jusqu’à 5 milliards de dollars rien que sur ce pari. Il ne s’agit pas du seul gros coup de sa carrière : en pariant contre l’immobilier en 2007, il aurait empoché 4 milliards de dollars.

Pour être honnête, il ne s’est pas positionné aussi agressivement qu’en 2010 mais une position de presque un milliard de dollars est tout de même significative. (…) Surveillez ce que fait Paulson : s’il augmente ses positions or, il est intéressant de le savoir.

Comprenez-vous l’histoire, demande Ray Dalio

Cet avis est confirmé par Ray Dalio, fondateur de Bridgewater Associates. Il est notamment connu pour avoir dit : « si vous ne possédez pas de l’or, cela signifie que vous n’avez aucune culture historique et économique ». En bref, l’or est selon lui une assurance ce que Paulson affirme également. De son côté, Dalio semble s’inquiéter de la tournure actuelle des marchés ayant récemment affirmé à Bloomberg qu’il pense que l’économie mondiale se trouve, au mieux, dans une position fragile.

Contrairement aux 2 milliardaires cités ci-dessus, Dalio n’a pas choisi de s’exposer à l’or via le GLD. Il possède des actions de sociétés minières comme Newmont Mining, Barrick Gold et Goldcorp. (…)

L’or, une idée pas aussi mauvaise après tout ?

Le pari de Druckenmiller sur l’or est important. Il indique qu’il anticipe quelque chose que les autres ne voient pas. Son positionnement est intéressant en raison de son passé en tant que conseiller de l’un des financiers les plus célèbres de la planète. Même si vous ne voulez pas l’imiter, contracter une « assurance or » pourrait être une bonne idée alors que la Fed mène les États-Unis vers une nouvelle réalité économique, réalité qui aura des conséquences importantes sur les marchés mondiaux. Une opinion que Dalio et Paulson semblent partager.

Si l’un de ces deux milliardaires devait à nouveau investir dans l’or, vous devriez cependant redoubler d’attention et vous intéresser davantage à ce que certains, et probablement bien trop, considèrent comme une relique du passé.