COMEX : les demandes de livraison d’or explosent, les coffres sont quasi...

COMEX : les demandes de livraison d’or explosent, les coffres sont quasi vides

0
lingot et pièces d'or

Article de Bill Holter, publié le 31 mai 2016 sur GoldSeek.com :

« Comme vous le savez, les prises de livraison d’or de mai au COMEX sont habituellement un non-événement. Mais cette année, c’est apparemment différent. À titre d’exemple, en 2015, les demandes de livraison de métal se sont élevées à 2.500 onces. Cette année, elles sont de 221.000 onces. Au 30 avril, elles s’élevaient à 5,6 tonnes pour ensuite progresser tout au long du mois de mai jusqu’à 6,89 tonnes. Cette « croissance » tout au long du mois est un événement qui, à ma connaissance, n’a jamais eu lieu auparavant.

Plus de 48 tonnes de demandes de livraison au 1er juin

Vient ensuite le premier jour des notifications de juin et c’est la baffe ! 15.493 contrats demandent livraison du métal, pour un total de 48,193 tonnes (l’année dernière, ce chiffre s’élevait à 26,3 tonnes au 1er juin ; il avait ensuite fondu comme neige au soleil tout au long du mois). Le COMEX affirme avoir 23 tonnes d’or enregistré. Il semble qu’il y ait 17 tonnes des mois précédents plus les 6,8 t de mai à devoir être satisfait par ces 23 tonnes. Les 48 tonnes de juin représentent une quantité absolument énorme. Que se passera-t-il si on observe la même tendance en juin qu’en mai, à savoir si les demandes de livraison en fin de mois progressent de 20 % par rapport à celle du début de mois ? D’où viendra l’or ?

Comme je l’ai écrit la semaine dernière, les acheteurs semblent être différents que ceux de mai. Car au lieu de voir les demandes de livraison baisser pendant la période de livraison, elles ont augmenté de façon régulière tout au cours du mois. De par le passé, certains analystes, dont moi-même, ont affirmé que le COMEX paie une prime afin d’annuler les demandes de livraison. Tout simplement car il est totalement absurde que des entités positionnées long fournissent les fonds nécessaires à des acquisitions d’or physique pour ensuite mystérieusement disparaître. La seule explication possible est donc qu’elles ont reçu une offre de compensation financière qui a été acceptée. En ce qui concerne mai, cette stratégie semble avoir lamentablement échoué. Il est possible que ceux qui souhaitent la livraison de métal en juin, ayant vu ce qui s’est passé en mai, aient été pris de panique, ce qui explique l’ampleur de ces demandes de livraison du 1er juin.

Il faudra suivre de très près ce dossier. Il se pourrait que le COMEX soit sur le point d’être à court de 50 tonnes d’or pour assurer les livraisons si les choses restent en l’état. Seront-ils en mesure d’encourager le changement de classification d’or éligible (de clients) en or enregistré pour satisfaire les livraisons ? Nous le saurons très bientôt ! »