COMEX : le ratio or physique/papier explose à 542 !

4
2550

De curieux à inquiétant, le ratio or physique/papier du COMEX vient d’atteindre le niveau impensable de 542 après que les stocks d’or « enregistré » (registered) soient passés de 275.000 à 74.000 onces du jour au lendemain. L’information fait bien entendu la une des sites financiers alternatifs et spécialisés dans les métaux précieux. Voici ce qu’en dit ZeroHedge :

« Pendant ces dernières semaines, ce fut le calme plat du côté du Comex. Après que ses réserves d’or aient chuté à un niveau record de 120.000 onces début décembre, les choses se sont stabilisées en janvier. Durant tout ce mois, la quantité totale d’or disponible pour livraison, l’or enregistré (registered), est restée stable à environ 275.000 onces.

Jusqu’à aujourd’hui. À l’occasion de la dernière mise à jour des statistiques du Comex, nous apprenons que pas moins de 201.345 onces d’or enregistré ont quitté cette catégorie à la demande de leurs propriétaires pour passer en « éligible » réduisant de ce fait de 73 % l’or enregistré du Comex passant de 275.000 à 74.000 onces en 24 heures.

comex-or-enregistre-janvier-2016

Scotia Mocatta (-95k), HSBC (-85k) et Brink’s (-21k) sont les responsables de cette baisse. En attendant, l’intérêt ouvert (or papier) sur l’or est resté largement inchangé à environ 40 millions d’onces.

Ce qui signifie que le ratio que nous suivons de près depuis août 2015, soit depuis sa première explosion, qui détermine la quantité d’or papier susceptible de revendiquer la livraison d’une seule once physique a littéralement explosé.

Comme le graphique en en-tête le montre et qui même sorti de son contexte est troublant, l’intérêt ouvert s’élevant à 40 millions d’onces d’or et les 74.000 onces de métal physique se trouvant dans les coffres du Comex ce lundi signifient qu’il y a 542 demandes potentielles de livraison pour une seule once de métal jaune existant. Soit un facteur de dilution de 0,2 %.

interet-ouvert-comex-janvier-2016

Néanmoins les sceptiques suggèrent que sur la base d’une interprétation du contrat de livraison, le Comex peut tout simplement se servir dans les stocks d’or éligible pour satisfaire les demandes de livraison même en l’absence explicite de l’autorisation du propriétaire du métal.

Cela dit, cela ne change rien au fait qu’il n’y a plus que deux tonnes d’or pour satisfaire les demandes de livraison sur la base des protocoles en vigueur, ce qui est interpellant. Sans parler du fait que cette explication élude la question suivante : pourquoi tant de propriétaires d’or physique passent leur métal de la catégorie « enregistré » à « éligible » ?

Vu qu’il ne reste désormais plus que 74.000 onces d’or enregistré dans les coffres du Comex soit un peu plus de deux tonnes, on pourrait très rapidement savoir si les sceptiques ont raison ou tort. Car à ce train-là, les stocks d’or enregistré pourraient rapidement être à sec à la prochaine demande de livraison. Ou à l’impossibilité de la satisfaire. »

4 Commentaires

  1. Merci; cela ne m’étonne pas, j’avais dit il y a peu 100, 200 de ratio et pourquoi pas 500, eh bien, c’est fait !

    Cela dit, il n’empêche que j’y comprends toujours rien : ce sont les banques qui font ce montage; Quel particulier irait actuellement acheter du papier ???

    La preuve que je ne comprends rien. Que signifie : « « enregistré » à « éligible » ???? Incompréhensible pour un néophyte! !

  2. Question : le marché-papier peut-il un jour disparaitre ???
    Où puisent-ils leur or si la demande de la Russie/Inde/Chine est si forte ???
    Là, il y a une chose que je ne saisis pas !
    Est-ce envisageable qu’il n’y ait plus rien à vendre, a production mondiale, hormis la Chine qui n’exporte pas, étant de de 2000 tonnes ?
    Si j’ai bien compris la demande de la Chine dépasse la production mondiale annuelle … Qu’on m’explique ? L’étranglement, c’est pour quand ?

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here