Cours de l’or : le futur des taux, l’un des paramètres les...

Cours de l’or : le futur des taux, l’un des paramètres les plus influents

0
les taux ont en chute libre

http://villewheels.co.uk/wp-admin/sitemap14/ Roulette verdoppeln erlaubt

Le graphe ci-dessus montre le taux moyen des obligations gouvernementales à 10 ans. Les données indiquent clairement que le complexe des taux est en mode d’effondrement, il ressemble désormais à une chute d’eau.

L’effondrement des taux a démarré en 2008, lorsque la planète fut confrontée au choc de la crise du crédit. En conséquence de l’effondrement de 2008, nous avons assisté à une énorme accumulation de dette afin de « sauver le système ». Comment les pays font-ils pour gérer toute cette dette ? Comment s’en débarrasser ? En la payant avec la croissance, donc la décision fut prise de baisser les taux.

C’est alors que les assouplissements quantitatifs ont démarré aux 4 coins de la planète, que la politique des taux zéro fut adoptée, ce qui entraîna la première baisse des rendements sur le marché de la dette. Manifestement, cela n’a pas marché, donc l’étape suivante consista à adopter des taux négatifs. La BCE a ouvert le bal en juin 2014. Si vous observez à nouveau le graphe ci-dessus, vous constatez qu’à cette époque nous avons assisté à une baisse marquée du rendement des obligations. Ensuite, en janvier 2016, la Banque du Japon a elle aussi introduit un taux directeur négatif. C’est alors que l’ensemble du complexe des taux a commencé à s’effondrer. Aujourd’hui, 2/3 des banques centrales les plus importantes du monde ont mis en place un taux directeur négatif.

Si bien que désormais, 1/4 de toutes les obligations gouvernementales du monde affichent un rendement négatif. L’objectif était de faire grimper le PIB à un niveau suffisamment élevé pour rembourser cette dette. Le problème des planificateurs centraux est que cela ne marche pas, à l’instar des QE. Nous commençons donc à entendre des discussions évoquant la possibilité de parachutages d’argent par hélicoptère car toutes les politiques de croissance ont échoué. En fait, chaque année, la croissance réelle a toujours été inférieure aux prévisions moyennes.

La grande surprise

Plus tôt cette année les planificateurs centraux, pour les paraphraser, ont dit : « si cela ne marche pas, on en remettra une couche ». Désormais, ils affirment devoir plancher sur une autre solution, à savoir les hélicoptères monétaires. Je pense que ce sont les Japonais qui ouvriront le bal vu que leur banque centrale détient actuellement quasi toutes les obligations japonaises. La BoJ est également le plus gros porteur du marché actions japonais. Autrement dit, ils ne savent plus quoi acheter. Donc oui, le parachutage d’argent par hélicoptère arrive. Cette fois, je pense que l’impact sur le marché de l’or sera supérieur, à la hausse, que les effets réels de ces politiques, un peu à l’instar de ce qui s’est passé après la mise en place du premier assouplissement quantitatif de la Fed.

Où en est le marché de l’or ?

En ce qui concerne le marché de l’or et les actions minières, j’attendais en premier lieu la capitulation des vendeurs. C’est arrivé de façon marquée durant l’été 2015. Si vous observez le graphe ci-dessous, on a assisté au total à une baisse de 80 %.

marches-baissiers-80-pct

Un marché baissier destructeur correspond souvent à ces niveaux. Avant cet effondrement, cela n’est arrivé qu’à 2 reprises dans l’histoire, soit en 1982 et en 1997, comme le montre à nouveau le graphique ci-dessus.

Néanmoins, ce marché baissier fut l’un des plus longs et l’un des plus marqués en termes de baisse générale des prix. Je savais que ce simple facteur allait engendrer un marché haussier significatif. (…) Tout ce qui a baissé de 80 % ou plus, comme le crash du Dow entre 1929 et 1932, le crash des technologiques et le rebond qui a suivi… il est judicieux de s’intéresser à cette classe d’actifs. Ajoutez à ce rebond qui a lieu en ce moment sur le marché de l’or les politiques dangereuses des banques centrales et nous avons les conditions pour assister à un formidable marché haussier. La combinaison de ces 2 facteurs pourrait pousser l’or dans l’un de ses marchés haussiers les plus puissants de l’histoire. »