Cours stable de l’argent malgré la pénurie

Cours stable de l’argent malgré la pénurie

0

Article de Lawrence Williams, publié sur MineWeb le 10 octobre :

« Certains surnomment l’argent ‘le métal du diable’, ou ‘l’or sous stéroïdes’, en raison de sa volatilité bien plus grande que celle de l’or, auquel il est inextricablement lié. En fait, ce sont les cours de tous les métaux dits précieux qui semblent suivre celui de l’or, alors que chaque métal dispose de fondamentaux indépendants. En ce qui concerne l’argent, qui est principalement un métal industriel, c’est cette demande qui devrait dicter les évolutions du cours, pourtant ce n’est pas le cas.

Durant les 2 dernières années, tandis que le cours de l’or chutait, l’argent a été entraîné encore plus bas que le métal jaune. Il s’agit d’une tradition : s’il suit le mouvement haussier ou baissier de l’or, l’argent connaît des hausses et des baisses plus marquées. Afin de suivre cette évolution, un indicateur est très important : le ratio or/argent, qui peut se situer entre 35 à 70 suivant les périodes. Pour le moment, ce ratio est supérieur à 70, soit son plus mauvais niveau (du point de vue de l’argent) depuis 4 ans.

En fait, l’argent est un métal industriel. Son utilisation industrielle sous toutes les formes, y compris la bijouterie, représente 75 % de la demande mondiale. C’est le secteur de l’électronique, de la photographie, des panneaux solaires, ainsi que dans les secteurs médicaux et environnementaux (en tant que biocide) que ce métal industriel est le plus utilisé. Si l’argent partage avec l’or de nombreux avantages dans un contexte d’utilisation industrielle, il est beaucoup meilleur marché, ce qui le rend beaucoup plus attractif.

Cependant, ce qui peut surprendre en ce qui concerne le cours de l’argent, c’est que les dernières analyses de la société de consultance londonienne spécialisée dans les métaux précieux, Metals Focus, suggère que nous allons assister à une nouvelle pénurie d’argent physique cette année. Pourtant, le cours continue de baisser. Certains rendront responsable le Comex, avec ses investisseurs shortant le métal.

Pourtant, le secteur de l’argent attire toujours les investissements, et Metals Focus estime que la situation va continuer. Le facteur de volatilité de l’argent peut jouer à son avantage : si le cours de l’or devait remonter d’ici la fin de l’année, comme c’est attendu par beaucoup d’analystes, l’argent devrait performer encore mieux. Il se pourrait aussi que le marché estime que l’argent représente une bonne opportunité.

Metals Focus anticipe un cours de 18,5 à 21,6 dollars l’once d’ici la fin de l’année, même si cette estimation a été faite avant la récente chute brutale du cours. Si c’est l’estimation haute qui devait se matérialiser, cela signifierait une hausse de 25 % en 3 mois. C’est peut-être improbable, mais sûrement pas impossible vu la situation actuelle des marchés, ainsi que les nombreux facteurs géopolitiques susceptibles d’influencer le cours de l’or… donc encore plus celui de l’argent ! (…) »