David Stockman, ancien Reaganite : pire que 1981

David Stockman, ancien Reaganite : pire que 1981

0

David-Stockman-Fed-ReaganPour ceux qui, comme Jean-Pierre Chevallier, pourraient croire que le Dr Roberts est le seul ancien de l’administration Reagan à fustiger les politiques économiques et monétaires des États-Unis d’aujourd’hui, voyons désormais ce qu’en pense инструкция капли левомицетина David Stockman, qui administra le budget en 1981 (interview KWN).

Eric King : « David, quelle est la magnitude du danger que la Fed a créé pour le monde ? »

David Stockman : « Je pense que la Fed a créé un danger énorme, car elle a exporté son modèle d ‘injections massives de liquidités vers les autres banques centrales du monde. Elles ont toutes recours à cette méthode.

Nous assistons donc à une course à la dévaluation entre les différentes banques centrales du monde. Nous avons des bulles énormes, du Japon à la Chine en passant par l’Europe et la Grande-Bretagne. Résultat des courses, je pense que les marchés financiers du monde entier sont extrêmement dangereux, instables, et sujets à de gros problèmes à l’avenir.

Eric King : « En 1981, le président Reagan a fait appel à des gens comme vous, et au Dr Roberts, afin de venir à la rescousse du système financier. Nous avons fait des parallélismes entre les 2 époques, mais aujourd’hui, cela risque-t-il d’être pire ? »

David Stockman : « ce sera bien pire qu’à l’époque, car aujourd’hui, nous sommes 30 ans plus tard, une période pendant laquelle ces politiques absurdes de gestion planifiée par les banques centrales ont eu cours, sans parler de l’énorme usurpation de pouvoir qui s’est faite. En 1981, nous sortions d’une décennie frappée par une inflation très sérieuse alors que l’économie stagnait, mais la Fed n’avait pas eu recours aux méthodes d’aujourd’hui. À l’époque, c’était Volcker qui était aux commandes. Il savait que la situation serait réglée dans la douleur, mais que la bulle devait éclater.

À l’époque, il y avait une bulle des prix, aujourd’hui nous avons une bulle des actifs, mais ces 2 phénomènes émanent d’une mauvaise politique de la banque centrale. Mais, au moins, il y avait une volonté politique d’admettre qu’il y avait un gros problème, qu’il fallait y faire face et prendre des décisions difficiles. Aujourd’hui, je ne vois aucun signe qui me porte à croire qu’il y a une volonté de faire un constat honnête des problèmes qui sont en face de nous.

La banque centrale américaine commet une erreur énorme. Ses politiques destructives vont mener à l’effondrement. Lorsque cela arrivera, la monnaie historique, l’or, reprendra ses droits. Les gens finiront par se tourner vers quelque chose de plus tangible que l’argent papier, et ce quelque chose, c’est avant tout l’or.

Eric King : « David, on voit que cette monnaie papier cherche la sécurité, et qu’elle est échangée contre des œuvres d’art, des diamants, des actifs tangibles dont les prix explosent ces derniers mois. Qu’en pensez-vous ? »

David Stockman : « il s’agit d’hyperinflation d’actifs. On n’a jamais dit que l’inflation devait se manifester uniquement dans les prix des biens et des services de grande consommation. Ce dont vous parlez n’est ni plus ni moins que de l’hyperinflation, qui a lieu pour le moment sur le marché de l’art et des diamants. »