David Stockman sur la crise à venir

0
1078

David Stockman fut l’un des hommes avec le Dr Paul Craig Roberts, auxquels Ronald Reagan avait fait appel pour éviter un gros désastre financier en 1981 aux États-Unis. Selon lui, nous sommes aujourd’hui à l’aube d’un véritable carnage (source) :

« L’horloge tourne. L’heure du carnage approche et il ne s’agit pas simplement de la Grèce mais de savoir si elle va rester dans la zone euro ou pas.

Je pense que la Grèce n’est que le symptôme d’une crise mondiale qui approche après 2 décennies d’expériences faites de renflouements, de création monétaire massive de la part des banques centrales des 4 coins du monde et de stimulations keynésiennes qui nous dirigent droit dans le mur.

Regardez ce qui nous attend. Il est assez inconcevable selon moi que l’on ait un accord durable pour la Grèce d’ici mercredi. Il est quasi certain que nous sommes désormais à la limite ou que nous allons traverser le Rubicon, ce qui signifie la désintégration de la zone euro et de l’Union européenne. Il y a trop de forces centrifuges pour que ces projets puissent perdurer alors qu’ils étaient mal conçus dès le début.

Cela débouchera sur une énorme crise de confiance envers les banques centrales, qui sont toutes au bord du désespoir. La Suède vient de rejoindre la cavalerie des taux d’intérêt négatifs avec le Danemark qui tente désespérément de juguler un flux entrant de capitaux.

Nous avons vu l’étendue des dégâts de telles actions en Suisse il y a quelques semaines lorsque la BNS fut contrainte d’abandonner son peg plutôt insensé et que le taux de change explosa du jour au lendemain. Draghi est sur le point de déverser 1,3 trillion « d’espoir pour les marchés », sortis d’un chapeau.

La folie des Japonais est sans limites. Les capitalistes rouges de Pékin paniquent alors qu’ils assistent à l’implosion de leurs marchés où la dette est la règle, surtout dans l’immobilier. Le Brésil et la Turquie font également face à d’énormes problèmes.

Les clignotants rouges sont innombrables, que ce soit au niveau économique ou financier. Reste à savoir quel sera le catalyseur qui mettra le feu aux poudres. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here