De 11.000 à 292.000 créations de postes : la magie des ajustements...

De 11.000 à 292.000 créations de postes : la magie des ajustements saisonniers sur l’emploi américain

2

Dans son article (source), Crudele commence par donner la marche à suivre pour vérifier ses dires sur le site du BLS et obtenir l’écran ci-dessus. Voici une méthode plus rapide :

  1. Cliquez sur http://data.bls.gov/cgi-bin/dsrv?ce
  2. Cochez « Not Seasonally Adjusted » et cliquez sur « Next Form »
  3. Cliquez sur Total Nonfarm
  4. Cliquez sur ALL EMPLOYEES, THOUSANDS et cliquez sur « Next Form »
  5. Cliquez 0000000Total nonfarm et sur « Next Form »
  6. Cliquez sur Retrieve Data

Voici ses commentaires :

« Vous obtenez ainsi les données brutes, avant la magie des ajustements saisonniers. Laissez-moi insister sur le fait qu’il s’agit des données du Département du travail. (…) Elles compilent l’ensemble des emplois disponibles aux États-Unis. Le total montre qu’en décembre 2015, les États-Unis offraient 144,191 millions d’emplois même s’il s’agit d’un chiffre préliminaire en raison du « (P) »qui se trouve à côté.

Observons désormais le chiffre qui se trouve à côté, qui correspond à celui du mois précédent. On peut lire 144,180(P) pour le mois de novembre 2015. Même un enfant de 8 ans est capable d’effectuer cette opération arithmétique : Roulette en ligne francais langue diplomatique synonymes francais 144,191 millions – 144,180 millions = 11.000 emplois créés entre novembre et décembre 2015.

On est donc bien loin des 292.000 créations d’emplois annoncées par le département du travail. (…)

Cela dit, utiliser les ajustements saisonniers est normal en économie. Les ajustements permettent de lisser les déclins importants de juillet, lorsque certains emplois dans l’enseignement et dans l’automobile s’arrêtent, ainsi que les déclins de janvier, lorsque de nombreux emplois temporaires pour les fêtes prennent un terme.

Mais les ajustements saisonniers masquent également la réalité, soit que 2015 s’est terminée normalement et non sur un feu d’artifice. (…)

Cela dit, 11.000 créations d’emplois est une bonne performance en termes non ajustés. Il s’agit même de la meilleure performance de décembre de ces 10 dernières années. Depuis 2005, décembre a connu en moyenne 292 pertes d’emploi. (…)

En décembre 2014, les 6.000 emplois créés étaient passés à 252.000 après ajustement saisonnier. C’est toute leur magie. Le seul problème étant que ces emplois sont fictifs. (…)

La performance réelle de l’emploi aux USA en 2015

Pour rester dans les faits, les données brutes montrent que 2,7 millions d’emplois ont été créés entre décembre 2014 et décembre 2015. Il s’agit d’une performance décente, même si c’est insuffisant pour compenser les pertes d’emploi de la Grande Récession ainsi qu’embaucher les personnes qui rejoignent la population active. De plus, le secteur de la santé représente 20 % de ces 2,7 millions d’emplois créés, probablement une conséquence directe d’Obamacare plutôt qu’un signe d’une économie en pleine forme. (…) »