Des nouvelles des métaux précieux avec Andrew Maguire

5
940
Andrew Maguire or

La Grèce ayant monopolisé la majeure partie de notre attention récemment (jusqu’à occulter le crash boursier en Chine qui a poussé la banque centrale chinoise à intervenir), il était temps de se tourner à nouveau vers le marché des métaux précieux. Selon Andrew Maguire (source), c’est le marché de l’argent qui est particulièrement intéressant en ce moment :

« Actuellement, c’est l’argent qui fait la une. Mais ce marché n’est qu’un indicateur de ce qui se passe sur celui de l’or. Durant mes presque 40 années en tant que trader je n’ai jamais vu une telle configuration positive pour l’argent.

Avec le recul, on se rappellera avec émerveillement de ce point d’inflexion sans précédent. Depuis que nous avons démarré l’année, les positions ouvertes (open interest) de l’or et de l’argent ont augmenté tandis que les cours ont baissé. Je me concentre sur l’argent car ce marché rassemble les mêmes les acteurs que celui de l’or dans des volumes bien moindres, ce qui facilite l’identification de leurs actions.

Des positions short historiquement élevées

L’argent a démarré l’année à environ 16,5 dollars l’once pour des positions ouvertes d’environ 150.000 contrats. Vendredi dernier, l’argent a clôturé à 15,76 dollars pour des positions ouvertes d’environ 200.000 contrats. Soit une augmentation de 50.000 contrats. Cela montre que depuis la fin 2014, une grosse position short s’est constituée. La question est de savoir qui est derrière cette position short.

On peut clairement voir que les opérateurs de swaps, qui sont les architectes de ces positions short, ont réussi à les transférer avec succès aux gestionnaires de patrimoine, aux entités qui chassent le rendement. Ces fonds d’investissement ont des positions short nues pour la première fois depuis octobre dernier. Il s’agit d’un événement historique et sans précédent de la part des mêmes entités qui étaient long de 50.000 contrats de moins lorsque l’argent était à 49 $ l’once.

L’étranglement de ces positions short plane dans l’air

Ce qui signifie que ces mêmes mains faibles sont de plus en plus exposées à un short squeeze, et bien plus dangereusement  par rapport à l’époque où ils se sont faits rincer lorsque l’argent s’est effondré après avoir atteint 49 $. Je suis quasi sûr que les grandes banques de lingots ont réussi à constituer de gros stocks de métal accumulés à des prix cassés et sont prêtes à appuyer sur la gâchette alors que les positions ouvertes short ont atteint des niveaux intenables et historiques. »

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here