La destruction de la classe moyenne américaine par Gerald Celente

La destruction de la classe moyenne américaine par Gerald Celente

1
Gerald Celente

Petit à petit, les classes moyennes américaines (mais aussi européennes) sombrent, tandis que l’on nous brandit comme preuve de la prospérité apparente la minorité d’individus qui réussit et les marchés artificiellement hauts. C’est ce thème qu’a abordé Gerald Celente dans sa dernière interview sur KWN :

« Nous entendons 2 histoires contradictoires. Il y a d’abord celle que nous sert la Maison-Blanche, la Fed et tous ceux qui ont un intérêt dans le système financier à nous faire croire que tout va bien. Mais lorsque vous regardez ce qui se passe dans le monde réel, vous découvrez un sombre tableau.

Le désespoir est de plus en plus visible. Sur le nouveau menu à un dollar de Taco Bell, il y a des tas d’options qui coûtent vraiment un dollar. Et regardez les nouvelles sur le front des fusions et acquisitions de cette semaine. Nous avons quelques-unes des grandes enseignes bon marché qui fusionnent. Voilà ce que sont devenus les États-Unis : une nation fauchée.

D’une société aux classes moyennes florissantes, les États-Unis sont devenus un grand magasin à un dollar. Il suffit de voir ce qui se passe dans la réalité, en ignorant la hausse des marchés et la propagande des médias dominants, pour constater à quel point la vie est dure.

Je reçois régulièrement des courriels qui sont des témoignages de cette situation tragique :

« Je lis vos commentaires sur l’état de l’économie. Je pense que vous sous-estimez le déclin que nous vivons. Je suis responsable des ventes d’une société de meubles très ancienne et très connue. Durant ces 15 dernières années, nous avions une équipe de 6 vendeurs très expérimentés. Ils gagnaient tous entre 75.000 et 90.000 $ par an. Nous recevions entre 30 et 50 clients par jour. Désormais, nous en voyons environ 3, et notre meilleur vendeur gagne moins de 30.000 $. S’ils pouvaient trouver un autre emploi, il nous aurait déjà quittés. Tous nos vendeurs font l’objet d’une procédure de saisie de leur maison. Je suis sûr que nous devrons fermer avant Noël. L’économie n’a pas ralenti, elle s’est arrêtée. Je suis sûr que nous sommes très proches d’un effondrement financier total. La situation est effrayante. La solution à l’obésité n’est pas bien loin. » (…)

Lorsque les taux devront remonter, la situation deviendra encore pire. Tout le secteur de la vente de détail manque ses objectifs. Nous avons des tas de travailleurs surqualifiés qui sont sous-payés, ou qui ne parviennent même pas à trouver un simple boulot. (…)

La Rust Belt (zone du nord qui s’est effondré suite à la désindustrialisation des États-Unis) ne concerne plus que le nord et le nord-est, elle se propage à travers tout le pays. »