Dr Roberts : la mainmise du cartel bancaire sur les États-Unis

Dr Roberts : la mainmise du cartel bancaire sur les États-Unis

Dr-Paul-Roberts-ReaganomicsTimothy http://bdnewsexpress.com/wp-content/giocare-roulette-francese/ Giocare roulette francese Geithner, qui a servi comme secrétaire au Trésor d’Obama, un protégé de http://globoscope.ru/auth/4-upravlenie-fsb-rossii.html 4 управление фсб россии Summers et Free casino games no download roms Rubin, vient de recevoir sa récompense pour avoir poursuivi la politique engagée par Paulson, Summers et Rubin, à savoir de porter secours aux banques « too big to fail », aux frais de l’économie américaine et de ses contribuables. Pour ses services rendus aux grosses banques, dont l’existence même est la preuve vivante de l’inutilité de l’Anti Trust Act, il vient d’être nommé président et directeur d’une société de gestion, Warburg Pincus. Il est donc sur une autoroute qui va le mener vers la richesse (les Warburg sur l’une des familles bancaires les plus puissantes du monde).

Les Warburg déjà impliqué dans le financement de la campagne de Woodrow Wilson

la campagne de Woodrow Wilson, le président des États-Unis sous lequel la Fed fut créée, avait été financée par la famille Warburg. En récompense, le président Wilson avait notamment nommé Paul Warburg au conseil d’administration de la Fed. Cette relation symbiotique entre le président des États-Unis et les banquiers a depuis lors été toujours la norme. C’est toujours la même clique qui détient le pouvoir financier.

Aujourd’hui, le cas Timothy Geithner est emblématique. Dans les années 80, Geithner a travaillé pour Kissinger Associates. Dans les années 90, il assistait déjà le secrétaire au trésor, pour gravir les échelons sous Rubin et Summers. Il finit par être nommé secrétaire, pour ensuite arriver au Council of Foreign Relations, puis ensuite au FMI. Il reçut ensuite le poste de président de la Fed de New York, où il oeuvra au bénéfice du cartel bancaire en permettant aux banques d’utiliser des effets de levier encore plus importants, l’une des causes de la crise financière.

Timothy Geithner a arrangé la vente de la société de Wall Street en faillite Bear Stearns, a contribué au sauvetage d’AIG avec l’argent du contribuable et a refusé de sauver Lehman Brothers afin de créer l’état de crise nécessaire à la subordination des politiques américaines à quelques banques devenues encore plus puissantes.

Rubin, un vieux de la vieille de Goldman Sachs (26 ans), a été remercié par Citibank pour ses services en recevant 50 millions de dollars en 2008, ainsi qu’une somme de 126 millions entre 1999 et 2009. Lorsque quelqu’un devient secrétaire au trésor, il a le choix : servir les banques et devenir riche, ou essayer de servir le public américain et vivre chichement. Très peu de secrétaires font le second choix.

Comme l’a dévoilé Michael Hudson, l’objectif de la finance et de siphonner tout revenu, des bénéfices des entreprises aux rentrées fiscales, via la dette. D’un point de vue bancaire, plus il y a de dette, plus les banques deviennent riches. Rubin, Summers, Paulson, Geithner et aujourd’hui Jack Lew, contribuent tous à cet objectif.

Source : http://kingworldnews.com/kingworldnews/KWN_DailyWeb/Entries/2013/11/27_Paul_Craig_Roberts<_The_US_Is_Being_Destroyed.html