Egon von Greyerz : endettement pire en 2013 qu’en 2007

Egon von Greyerz : endettement pire en 2013 qu’en 2007

0

livraison-or-banques-Egon-von-GreyerzD’après la dernière interview d’ http://desibridalnews.com/users/is-online-roulette-legal-in-india/ Is online roulette legal in india Egon von Greyerz  sur KWN :

« Aujourd’hui, il y a 3 zones qui sont mûres pour un désastre : l’Europe, les États-Unis et le Japon. Chacune de ces entités a le potentiel pour mettre à terre l’économie mondiale, ainsi que le système financier global. La combinaison de tous ces problèmes représente également une garantie que le monde, tel que le connaissons aujourd’hui, va changer radicalement.

En Europe, aux États-Unis et au Japon, nous avons des pays qui doivent leur survie à la Casino terms marker création monétaire, et au Big win Wild Games crédit, qui ne sera jamais remboursé. De plus, nous avons un système financier qui a survécu à la crise de 2008 uniquement grâce à l’injection de ст 78 налогового кодекса рф 20 trillions d’argent papier que l’on a sortis d’un chapeau.

Aujourd’hui, on pourrait croire que le bilan de ces banques en faillite est équilibré, mais ce n’est pas le cas. Au contraire, les banques utilisent toujours à fond les Roulette casino effingham effets de levier, ainsi que de nombreux produits dérivés.

La dette privée et publique est aujourd’hui supérieure de 30 %, par rapport au PIB, qu’en 2007, tandis que les prêts à leverage représente désormais 45 % de tous les crédits, soit 10 % de plus qu’avant la crise 2008. Le crédit interbancaire dans les marchés émergents est également à des niveaux record. Il y a donc également énormément de dette en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient.

Malgré tout cela, les problèmes de l’Europe n’en finissent pas. Les banques espagnoles prêtent de moins en moins (-30 % en 2 ans). Je pense que nous ne sommes pas loin d’une crise financière majeure en Espagne. Les banques espagnoles continuent de valoriser leurs actifs à des niveaux fantaisistes, ils n’ont pas encore passé les pertes énormes de leurs actifs en immobilier.

Cependant, la situation est similaire partout en Europe. L’accès au crédit se réduit partout, les montants prêtés au secteur privé baissent depuis 16 mois d’affilée. Bruxelles est évidemment inquiète de la santé des banques de la zone euro. L’Europe engage actuellement des banques d’investissement pour obtenir des conseils afin d’éviter la catastrophe. Probablement les mêmes qui ont été sauvées par les banques centrales en 2008.

Au moins, ces banques savent ce que c’est d’être au bord de la faillite. Il y a donc clairement de nombreux problèmes dans les pays européens. On risque d’avoir des plans de sauvetage assez rapidement pour l’Espagne, mais aussi pour la Grèce et l’Italie.

Les États-Unis ont aussi leurs problèmes. Si on les ajoute à la situation globale, il n’y a aucune chance pour que le QE prenne fin. La Fed doit agir pour empêcher un effondrement domestique, mais également des économies européennes et japonaises. Cependant, nous savons que la création monétaire ne règle aucun problème, si ce n’est créer à terme de l’hyperinflation. D’où l’importance de posséder de l’or et de l’argent.