Eric Sprott : le moment de vérité arrive pour la Fed

Eric Sprott : le moment de vérité arrive pour la Fed

0

Eric-Sprott-Fed-TaperingLa semaine prochaine, la Fed, après avoir fait de nombreuses déclarations d’intention, va devoir faire face à ses responsabilités : baisser ou pas ses 85 milliards de dollars d’injections mensuelles. Voici l’opinion d’Eric Sprott à ce sujet, lorsqu’Eric King lui demande si le massacre récent de l’or n’aurait pas été orchestré en perspective de ce « tapering » :

Eric Sprott : « j’ai toujours pensé que la Fed est une situation difficile, et que ces discussions autour du tapering n’étaient que des mots. Désormais, nous allons en avoir le cœur net. Comme vous le savez, les taux (obligataires) ont doublé durant les 12 derniers mois, et la tendance s’est accélérée depuis qu’ils parlent de couper le robinet.

Nous savons que beaucoup de gens se débarrassent de leurs obligations américaines à l’étranger. Est-ce les Chinois, les Japonais, ou d’autres émergents ? On ne sait pas au juste, mais on sait que les étrangers s’en détournent. Je ne vois pas comment la Fed pourrait donc se retirer des bons du Trésor. Les taux partiraient violemment à la hausse.

Les statistiques qui sont sorties sur le front de l’emploi ces 2 derniers mois furent très moyennes, même si nous savons que ces chiffres ne sont pas fiables. Il faut prendre en compte les temps partiels ; je pense que l’économie est très faible.

Il y a aussi l’impact sur le marché immobilier. En ce moment, le coût d’acquisition d’une maison a déjà augmenté de 50 % par rapport au début de l’année si on prend en compte la montée des taux d’intérêt et l’augmentation des prix des maisons. Or, personne n’a vu son revenu progresser de 50 %. Avec les impôts sur la sécurité sociale qui augmentent, le revenu des gens est probablement en baisse.

Le marché immobilier risque donc de s’effondrer. La Fed le sait. Les bons du Trésor subissent en ce moment un assaut, les taux augmentent, ce qui signifie que le déficit américain se creuse encore plus rapidement.

La décision de la semaine prochaine sera donc cruciale pour avoir une visibilité sur le futur des taux d’intérêt. Si le tapering n’est pas décidé, ou pour des montants ridiculement bas, l’or devrait en profiter. Ils ont profité de la Syrie pour massacrer l’or, cependant la demande pour le métal physique est toujours aussi soutenue.