Eric Sprott sur le GLD qui est repassé à l’achat sur l’or

0
1119

Extraits de l’interview d’Eric Sprott parue le 28 janvier sur KWN :

« Il est très ironique que la classe d’actifs la plus volatile aujourd’hui soit les devises. C’est très étrange alors que les marchés restent à flot. Malgré cela, nous voyons de nombreuses monnaies chavirer comme l’euro, le yen, le rouble ou encore le dollar canadien. (…) Je me suis toujours demandé ce qu’il va arriver au quadrillion de dollars de produits dérivés qui dépendent de plusieurs actifs dont les devises. Nous avons déjà eu un avant-goût de ce qui nous attend lorsque le franc Suisse a été réévalué, ce qui a mis en faillite du jour au lendemain des sociétés.

Il faut se demander comment les banques sont positionnées sur ces produits dérivés. Nous assistons à une énorme volatilité sur le marché des changes, or de nombreux produits dérivés en dépendent. C’est également le cas avec le pétrole, les marchés émergents et les marchés obligataires. Quel est l’impact des mouvements de ces marchés sur les produits dérivés que possèdent les banques ? Ces produits dangereux peuvent faire basculer la situation financière d’une société sur un laps de temps très court.

Sur la pression qui augmente sur les banques centrales et le GLD qui est repassé à l’achat

Il y a de nouveau des craintes concernant la stabilité de l’euro et du système bancaire notamment en raison de l’éventualité d’un défaut grec. Cela pousse les gens à se tourner vers l’or. Le GLD a d’ailleurs rapporté avoir augmenté ses réserves de 40 tonnes ce mois-ci, ce qui change le paysage de la demande car ce mouvement du GLD n’était pas anticipé.

Nous savons déjà qu’en Chine et en Inde il y a plus de demande que d’offre. Les banques centrales occidentales sont donc plus que jamais sous pression car elles doivent fournir du métal. À un moment donné, elles pourraient tout simplement cesser de le faire en disant « ok, nous avons plafonné le cours de l’or jusqu’à présent, mais maintenant… c’est terminé. »

Autre fait intéressant : les positions ouvertes au Comex sont actuellement énormes. Il sera intéressant de voir combien de contrats ouverts demanderont livraison vendredi. Le nombre de contrats ouverts est bien supérieur au métal physique que le COMEX possède. (…) »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here