Eveillard : la BCE s’apprête à faire tourner les rotatives

Eveillard : la BCE s’apprête à faire tourner les rotatives

Pas besoin de mettre en place un assouplissement quantitatif en bonne et due forme en lui donnant un nom et en attribuant une affectation à la création monétaire pour augmenter la masse monétaire. Jusqu’il y a un an et demi, la BCE l’a fait de façon détournée. C’est ce qu’a rappelé Jean-Marie Eveillard dans sa dernière interview sur KWN, tout en prédisant que Mario Draghi se préparait à remettre le couvert.

Eveillard-BCE

« Jusqu’il y a 18 mois, le bilan de la BCE explosait. Cela signifie que la banque centrale européenne dispose des outils nécessaires pour augmenter la masse monétaire. Cependant, vu que la BCE est sous la surveillance de la Bundesbank, ils ont dû à un moment donné s’arrêter.

De toute façon, Mario Draghi avait réussi à calmer la tempête rien qu’avec des mots, en disant qu’il fera « tout ce qui sera nécessaire » (pour sauver l’euro). Cependant, il y a quelques jours, la Bundesbank a apparemment marqué son accord pour que la BCE fasse à nouveau tourner les rotatives.

Je pense donc que d’ici un mois, la BCE va créer de l’argent, car il y a de la frustration par rapport à l’euro, qui est trop fort. Ce n’est pas vraiment un problème pour l’Allemagne, mais plutôt pour la France, l’Italie, l’Espagne, etc. Après que Draghi ait promis de faire tout ce qui serait nécessaire, il n’a plus eu besoin de rien faire vu que les investisseurs se sont mis à acheter les obligations des pays du Sud.

Mais si on revient un an et demi en arrière, le bilan de la BCE avait augmenté encore plus que celui de la Fed. Aujourd’hui, vu que la BCE voudrait affaiblir l’euro, son bilan devrait à nouveau exploser dans les semaines qui viennent. Après le blanc-seing de la Bundesbank, l’euro est passé de 1,4 à 1,38, ce qui prouve que les marchés s’attendent à une augmentation de la masse monétaire.

Eveillard sur l’or

Le problème du marché de l’or, c’est qu’à 1800 $ l’once, beaucoup de gens se sont mis à acheter un actif qui s’était extrêmement bien comporté dans les mois précédents. Ceux qui ont pris le train en marche ne l’ont pas fait pour des raisons profondes, ce ne sont pas des partisans de l’or pour ses qualités uniques. L’or grimpait, ces gens ont voulu leur part du gâteau en espérant qu’il augmenterait pour toujours.

Aujourd’hui, ceux qui possèdent le métal jaune ont foi en lui. Ces gens comprennent que l’or, c’est la monnaie, que cela fait 40 ans que notre économie repose sur l’argent papier dont l’histoire est désastreuse. (…)

Nous faisons face à une Terra Incognita. Jamais dans l’histoire nous avons eu autant de banques centrales créer autant d’argent, des déficits et des dettes aussi importants, jamais les banques centrales ne sont intervenues aussi massivement. Quelles seront les conséquences dans les années à venir ? Difficile à dire, mais les métaux précieux sont les assurances idéales pour faire face à ces risques. »