Faillites bancaires en Allemagne (Duesselhyp) et en Espagne (Banco Madrid)

Faillites bancaires en Allemagne (Duesselhyp) et en Espagne (Banco Madrid)

0

Besoin de preuves de la fragilité du système bancaire en raison du leverage des banques mais aussi de l’effet domino qui fait que lorsqu’un établissement est en difficulté il peut entraîner dans sa chute bien d’autres banques en aval ? Voici les cas de Duesselhyp et Banco Madrid, 2 banques en faillite rien que cette semaine.

Duesseldorfer Hypothekenbank AG (DuesselHyp) : RIP

Commençons avec la première victime de l’enterrement de la Bad Bank autrichienne créée avec les actifs pourris de Hypo Alpe Adria, Heta. ZeroHedge rapporte qu’en Allemagne, le fonds de garantie bancaire est intervenu alors que la banque Duesseldorfer Hypothekenbank AG (DuesselHyp) a été déclarée en faillite en raison de son exposition à Heta. La nouvelle a été bien sûre annoncée vendredi dernier, après la clôture des marchés.

Cela signifie-t-il que DuesselHyp va disparaître du paysage bancaire allemand ? Que nenni. Le fonds de garantie va intervenir afin de couvrir les 365 millions d’obligations corporate de Heta que possède DuesslHyp. Comme le note ZH DuesslHyp, d’après les derniers chiffres publiés, disposait pour 10,9 milliards d’euros d’actifs mais un problème partiel de remboursement sur une dette de 365 millions d’euros a été suffisant pour la mettre au tapis ? Une nouvelle preuve de la farce au stress test de la BCE, si besoin en était…

Banco Madrid : la faute à la maison-mère BPI

Une dépêche AFP en date du 16 mars annonce le dépôt de bilan de Banco Madrid, filiale de BPA, une banque d’Andorre. Le communiqué dit :

« La banque privée Banco Madrid a déposé le bilan alors que sa maison mère BPA, basée en Andorre, est soupçonnée par les autorités américaines de blanchiment d’argent, a annoncé lundi la Banque d’Espagne.

Cette décision a été prise en raison de la « forte détérioration de la situation financière de Banco Madrid conséquence des importants retraits de fonds de clients », explique la Banque d’Espagne qui a pris la direction de cet établissement bancaire, spécialisé dans la gestion de fortune le 10 mars. Banco Madrid a suspendu ses activités selon le communiqué.

Cette banque privée comptait à cette date environ 15.000 clients en Espagne, privés et institutionnels ayant au moins 500.000 euros sur leur compte et 21 agences à travers le pays a précisé une porte-parole. Elle gère en tout pour 6 milliards de gestion d’actifs et est une filiale à 100% de Banca Privada de Andorra (BPA) depuis 2011. (…)

« Le problème de Banco Madrid n’est pas un problème de solvabilité » assure le secrétaire d’Etat espagnol à l’Economie, Inigo Fernandez de Mesa, dans une interview au quotidien El Mundo. « C’est la maison mère BPA qui est à l’origine du problème », selon lui. »