Gerald Celente sur la bulle immobilière chinoise et les marchés

0
1126

Dans sa dernière interview sur KWN, Gerald Celente a abordé les sujets de la bulle immobilière en Chine ainsi que des déclarations de Charles Biderman qui, en tant que gérant de société, comprend bien que les marchés sont au plus haut uniquement grâce aux politiques monétaires de la Fed :

« Les événements majeurs du moment sont la crise en Ukraine, au Moyen-Orient et les marchés. Ceux-ci ont atteint un niveau de bulle et risquent l’éclatement. Charles Biderman, de TrimTabs, a fait des déclarations intéressantes. Il affirme que les marchés sont au plus haut parce qu’ils sont manipulés.

Il a notamment indiqué que les salaires s’élevaient à 7 trillions à la fin de 2012. Aujourd’hui, ils sont à seulement 7,5 trillions, alors qu’en 2012 la capitalisation des marchés s’élevait à 17 trillions, et est désormais à 26,5 trillions.

Il est donc clair que les politiques de la Fed profitent aux marchés. C’est pourquoi Biderman dit qu’ils sont manipulés. Et cela ne concerne pas que les États-Unis. Il y a un ralentissement économique en Europe. On ne parle pas de dépression en Grèce, Espagne, Irlande et Portugal, malgré les taux de chômage historiques dans ces pays, et en particulier chez les jeunes.

La bulle immobilière en Chine

En Chine, le Financial Times a rapporté que les promoteurs offrent des réductions incroyables à cause de la situation difficile du marché de l’immobilier. Celui-ci est tendu et cela affecte entre 15 et 25 % du PIB du pays. Les chiffres officiels concernant ce secteur indiquent que la bulle immobilière a éclaté.

55 des 70 plus grandes villes du pays ont vu leur prix de l’immobilier baisser en juin. 30 villes ont supprimé les restrictions mises en place afin de stopper l’avancée de la bulle immobilière pour que le marché reprenne. Il y a également de grandes manifestations, par exemple à Shanghai.

En ce moment, 90 % des Chinois possèdent leur propre habitation. À titre de comparaison, ce pourcentage est de 65 % aux États-Unis. Malgré tout, les gens manifestent à cause de la baisse des prix immobiliers, parce qu’ils ont payé beaucoup plus cher par rapport aux prix aujourd’hui. Il est donc clair que la bulle immobilière chinoise a éclaté. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here