Hausse des taux : bon ou mauvais pour l’or ? Analyse historique...

Hausse des taux : bon ou mauvais pour l’or ? Analyse historique exhaustive

0

Article de Secular Investor, publié le 19 novembre 2015 :

Ça recommence : les investisseurs de l’or paniquent alors que le cours plonge. Soyons honnêtes, l’analyse technique ne semble pas très constructive. Cependant, il faut la mettre en perspective. L’or libellé en dollars est peut-être sous pression mais l’or en euros ne se comporte pas si mal, que du contraire même.

Le graphique de l’or en euros affiche des plus bas plus élevés et des plus hauts plus élevés durant ces derniers mois. Même la moyenne mobile à 50 jours semble évoluer positivement. Cette analyse de l’or en euros est valable pour la majorité des devises sauf le dollar.

Mais vu que le marché se focalise sur le cours de l’or en dollars et que le marché s’inquiète de l’éventuelle hausse des taux américains qui serait soi-disant mauvaise pour l’or… Cela dit, cette analyse présentée pour une vérité est-elle correcte ? Après tout,  ce ne se serait pas la première fois que l’opinion dominante soit dans l’erreur.

Contrairement aux experts et aux analystes qui font les déclarations que leur auditoire souhaite entendre, nous allons étayer notre analyse avec des faits historiques et des chiffres. Nous avons tout particulièrement analysé les réactions de l’or après les hausses des taux de ces dernières décennies, plus précisément à partir de 1972 lorsque le cours de l’or put de nouveau fluctuer librement. Les conclusions risquent bien de vous étonner !

La première hausse des taux de la Fed à partir de cette date a eu lieu entre février 1972 et juillet 1974.

or-taux-1972-1974

Comme vous pouvez le constater sur le graphique ci-dessus, l’or est passé d’environ 40 $ l’once à 180 $ l’once (x 4) alors que les taux d’intérêt grimpaient de 3 à 13 %.

La vague suivante de hausse des taux a eu lieu entre juin 1977 et mars 1980, une période caractérisée par une inflation galopante.

or-taux-1977-1980

Une fois de plus, le cours de l’or a fortement grimpé, passant d’environ 100 $ l’once à 800 $ l’once… Son cours fut multiplié par 8 !

Ce fut une période très volatile alors que la Fed avait rapidement baissé ses taux après avoir atteint le pic des 13 %. De ce fait et à cause de l’inflation qui s’entêtait à rester élevée, la Fed dut à nouveau remonter ses taux entre juillet 1980 et janvier 1981.

or-taux-1980-1981

L’or s’est stabilisé entre 600 et 700 $ l’once, ce qui indique que le métal jaune avait « senti » que l’inflation était modérée. Peu de temps après l’inflation commença à baisser ce qui donna un coup de fouet significatif à l’économie. Durant cette période, la Fed a dû intervenir à plusieurs reprises pour éviter la surchauffe de l’économie.

La période suivante de hausse des taux a eu lieu entre février 1983 et septembre 1984.

or-taux-1983-1984

Durant cette période le cours de l’or chuta fortement passant de 500 à 350 $ l’once alors que les taux d’intérêt grimpaient de 8,5 à 11,5 %. Veuillez noter qu’il s’agissait de taux relativement élevés même par rapport à la moyenne historique, ce qui prouve que les banquiers centraux étaient toujours préoccupés par l’inflation.

La vague suivante de hausse des taux a eu lieu entre septembre 1986 et avril 1989.

or-taux-1986-1989

Dans un premier temps le cours de l’or réagit positivement en passant de 400 à 500 $ l’once mais tandis que la Fed continue d’augmenter agressivement son taux directeur durant la seconde partie de cette période, le cours de l’or retourna  à son point de départ : 400 $.

Nous arrivons désormais dans les années 90, une décennie caractérisée par la prospérité économique et une inflation basse. La première hausse des taux a eu lieu entre décembre 1993 et juin 1995.

or-taux-1933-1995

Il s’agit d’une nouvelle période qui ne fut pas négative pour l’or dans un contexte de hausse des taux alors que le métal jaune oscilla entre 375 et 395 $ l’once.

À la fin des années 90, la Fet a dû à nouveau intervenir pour éviter une surchauffe économique majeure provoquée par le boum technologique.

or-taux-1999-2000

En un an et demi les taux d’intérêt ont quasi doublé tandis que l’or se stabilisait entre 250 et 330 $ l’once.

Après l’éclatement de la bulle Internet, la Fed a augmenté ses taux durant une seule période : entre mai 2004 et juillet 2006.

or-taux-2004-2006

Au moment même où quasi personne ne s’attendait au retour de l’or : le cours du métal augmenta significativement durant la seconde partie de cette période, de 400 $ à un pic intermédiaire de 700 $ l’once.

Nous venons de couvrir les remontées de taux significatives de ces quatres dernières décennies. Quelles conclusions pouvons-nous en tirer ?

  • L’impact fut positif pour l’or à 3 occasions.
  • L’impact fut négatif pour l’or à 2 occasions.
  • L’impact fut neutre avec des hauts et des bas à 3 occasions.

À la lumière de ces faits, comment est-il possible pour une personne sérieuse de conclure que le cours de l’or baissera durant la prochaine hausse des taux ? Statistiquement, cela n’est arrivé que deux fois sur sept.

De plus, les deux périodes de relèvement des taux qui furent négatives pour l’or eurent lieu après deux séquences prolongées d’inflation exceptionnellement élevée. (…)

Ce qui nous amène à la situation d’aujourd’hui. Si la Fed s’engage dans un cycle de hausse des taux, ce sera pour contrôler une inflation en hausse. Vu que nous quittons une période de taux exceptionnellement bas et de croissance économique modérée, la situation la plus proche de celle que nous vivons correspond à la période 2004-2006.

Alors que les taux d’intérêt grimpaient durant cette période, le cours de l’or suivit cette courbe ascendante. Durant la dernière phase de cette hausse, l’or se mit même à augmenter de façon exponentielle.

Nous pensons que c’est ce scénario qui nous attend ; le déclin de l’or prendra fin lorsque la Fed commencera à relever ses taux directeurs.

Nous n’anticipons pas un rally spectaculaire à court terme vu que ce genre d’événements se produit dans la plupart des cas dans les phases ultérieures d’un marché haussier. Des craintes concernant l’inflation sont également un facteur qui favorise une hausse spectaculaire. Les investisseurs astucieux savent qu’il s’agit d’un bon moment pour acquérir des métaux précieux et non s’en débarrasser.