Inde : 12 lingotins d’or dissimulés dans son estomac

Inde : 12 lingotins d’or dissimulés dans son estomac

0

Malgré les efforts de Sonia Gandhi, l’Inde n’a pas encore levé les nombreuses barrières mises en place pour dissuader les Indiens d’acheter de l’or. Ce qui signifie que la contrebande se poursuit plus que jamais. Parmi les combines exploitées par les Indiens pour faire rentrer le métal jaune en douce, la BBC rapporte une méthode originale : l’ingestion de lingotins.

Or-Inde-Dubai-Trafic

Un homme d’affaires de la capitale Delhi a été admis à l’hôpital après qu’il se soit plaint de problèmes de vomissements et de transit intestinal. Il a déclaré au médecin avoir avalé un bouchon de bouteille de rage après s’être disputé avec sa femme.

Mais lorsque les médecins l’ont opéré, ils ont découvert 12 lingotins d’or, représentant un poids de 400 g, dans son estomac. Après l’opération qui a eu lieu le 9 avril, la police et les douanes ont débarqué pour interroger l’homme d’affaires, dont l’or a été confisqué. Le médecin qui a pratiqué l’opération a déclaré n’avoir jamais vu une telle chose dans sa vie.

« C’est la première fois que je trouve de l’or dans l’estomac d’un patient. Je me rappelle avoir extrait un calcul rénal d’un poids d’un kilo, mais de l’or, c’est la première fois, » a déclaré le docteur Ramachandran.

« Ce fut une opération délicate de 3 heures. En vertu de l’âge du patient, nous avons dû prendre beaucoup de précautions. Nous avons trouvé 12 lingots dans son estomac. »

Ces dernières années, l’Inde n’a cessé d’augmenter les taxes sur l’importation et la vente d’or, officiellement pour réduire le déficit commercial du pays. Officieusement, il s’agirait de mesures afin de protéger la roupie, et de façon plus globale les devises papiers comme le dollar, alors que les Indiens ne font pas confiance aux monnaies papier. Si l’Inde souhaitait vraiment résoudre le problème de son déficit commercial, il suffirait au pays de classer l’or dans la catégorie des investissements, qui ne sont pas pris en compte dans le calcul de la balance commerciale, au lieu des matières premières. Un choix qui serait logique vu que l’or, au contraire du pétrole ou du fer, n’est pas consommé après avoir été vendu.