Interview exclusive d’Andrew Huszar à KWN

Interview exclusive d’Andrew Huszar à KWN

0

Andrew Huszar, l’ancien cadre de la Fed qui fut responsable de l’exécution du quantitative easing 1.0 qui a défrayé la chronique il y a quelques mois en présentant ses excuses à l’Amérique pour avoir participé à cette opération de renflouement des banques qui n’a pas servi à l’économie réelle, a accordé le week-end dernier une interview exclusive à KWN.

Andrew-Huszar-Bloomberg

Eric King : « Andrew, qu’est-ce qui vous a poussé à faire votre sortie en admettant que le QE fut un échec ? »

Andrew Huszar : « j’ai quitté la Fed en 2011. Je continue d’avoir beaucoup de respect pour les gens qui y travaillent, cela m’a été difficile d’en parler publiquement. Mais en définitive, j’ai décidé de le faire car je pense que le QE, même s’il était pavé de bonnes intentions, a permis aux États-Unis de balayer la poussière en dessous de la carpette, et l’a donc empêché d’engager les réformes structurelles essentielles au redressement de son économie.

Je pense que la crise financière aurait dû réveiller tout le monde. Pourtant, 5 ans après le pic de la crise, l’état de notre économie n’a pas beaucoup changé, surtout lorsqu’on observe le secteur bancaire, encore plus concentré que jamais. Je pense donc que les actions de la Fed nous ont empêchés de prendre les mesures nécessaires. »

Eric King : « Depuis que la Fed a annoncé son tapering, les marchés émergents ont souffert. Que pensez-vous des effets périphériques qui risquent de se produire ? »

Andrew Huszar : « à partir du moment où la Fed a vu son bilan passer de 800 milliards de dollars à 4 trillions en 5 ans, en alimentant le casino de Wall Street de plus de 4 millions, il est évident qu’énormément de liquidités ont circulé à travers le monde. Je pense donc que les marchés sont devenus accros à ces liquidités abondantes.