James Turk sur l’actualité des métaux précieux et la fin du yen

James Turk sur l’actualité des métaux précieux et la fin du yen

0
james turk

Interview de James Turk, publiée sur KWN le 1er août 2016 :

« Beaucoup de l’enthousiasme pour l’or et l’argent, dont nous avons été les témoins durant les derniers mois, est en train de disparaître, ce qui est en fait une bonne chose. Cela permet aux métaux précieux de se consolider et de créer une nouvelle base de support après les dernières hausses.

Nous ne devons pas perdre de vue que l’or a grimpé de 28 % depuis le début de l’année, et l’argent de 48 %. De tous les points de vue, il s’agit d’une performance spectaculaire. Même si je m’attends à voir davantage alors que nous nous approchons de la fin de l’année, une accalmie sur les marchés des métaux précieux dans les semaines à venir ne réduit en rien les perspectives de l’or et de l’argent.

L’histoire va-t-elle se répéter sur le marché de l’argent ?

Le contexte d’aujourd’hui me rappelle en fait août 2010. À l’époque, l’argent était à environ 18 $ l’once. Vous vous rappellerez qu »aussi bien vous que moi étions très positifs quant au potentiel à court terme de l’argent, mais le mois d’août de cette année fut aussi terne que de regarder de la peinture sécher. Pourtant, seulement 8 mois plus tard l’argent avait grimpé jusqu’à 50 $ l’once, titillant son record historique. L’histoire va peut-être se répéter.

Quoi qu’il en soit, je voudrais partager avec vous le graphe suivant, qu’un ami m’a envoyé récemment et qui m’a vraiment frappé (masse monétaire américaine vs masse monétaire japonaise), lorsque le yen s’échangeait à 100 unités contre un dollar :

yen-dollar-100

N’oubliez pas que depuis octobre, le yen s’est raffermi, passant de 124 à 100 pour un dollar, et est actuellement à environ 102 yens pour un dollar.

Il n’y a aucun doute que la vigueur du yen durant cette période de 8 mois est partiellement due à la couverture des positions short et à la fermeture de positons de carry-trade (opération spéculative sur écart de rendement). Mais comparez cela au tsunami de création monétaire et autres mesures prises par la banque du Japon pour dévaluer sa monnaie, notamment l’annonce de la semaine dernière concernant le doublement de leurs achats d’ETF, désormais de 6 trillions de yens.

Le yen se raffermit alors que la BoJ assouplit : le monde à l’envers

On se demande vraiment pourquoi la banque du Japon ne gagne pas la bataille de la dévaluation. Pourquoi le yen s’apprécie dans le contexte de toute cette création monétaire ?

Nous savons tous que les marchés ne progressent pas de façon linéaire jusqu’à ce que la phase d’explosion soit atteinte. Et l’implosion du yen, débouchant sur la destruction de son pouvoir d’achat, est sans aucun doute au programme lorsque les gens se réveilleront pour voir la réalité et ce que la Banque du Japon a fait à sa monnaie. Il faut donc s’attendre à des contre tendances, néanmoins, car 20 % d’appréciation en 8 mois c’est littéralement stupéfiant vu les efforts gargantuesques visant à dévaluer le yen.

Voir autant de création monétaire par la banque du Japon débouchant sur l’appréciation du yen, c’est à se demander comment c’est possible, ou alors tout ce que j’ai appris durant les 50 dernières années ne tient plus ? Rien n’a changé, bien entendu, même si c’est parfois difficile à voir dans ce contexte de bulles historiques. (…) »