James Turk sur l’actualité de l’or

James Turk sur l’actualité de l’or

0
tendance haussière de l'or 2016

Interview de KWN de James Turk du 23 mai 2016 :

« Cela fait quelques semaines qu’un développement intéressant a lieu sur le marché de l’or. Une indication subtile mais claire d’une vigueur sous-jacente qui est bien entendu une bonne nouvelle.

Les signes indiquant des fondamentaux solides sont à chercher du côté de la demande robuste pour l’or, un élément que nous souhaitons tous voir. Lorsque la demande est forte, qu’elle est continue et que le cours de l’or augmente, c’est de bon augure. Et c’est exactement ce qui se passe en ce moment.

Il est tout à fait normal qu’un marché qui a connu une hausse massive connaisse une correction, comme ce fut le cas pour l’or cette année. De son plus bas à 1046 $ de décembre jusqu’à son pic de 1263 $ le 11 février, l’or a grimpé de 207 $ (sic), soit de 19,8 %. Après une telle hausse, on est en droit d’attendre une correction, ce qui s’est passé dans un premier temps. Mais au lieu de reculer de 50 % de sa progression de 207 $, l’or n’a baissé que de 6 %.

De là, le métal jaune s’est remis à grimper pour atteindre un nouveau plus haut au début du mois de mars à 1284 $. Le métal a ensuite quelque peu baissé pour repartir à la hausse jusqu’à 1303 $ au début du mois de mai. L’or est depuis entré dans une phase de correction.

Il est cependant bien plus important de se focaliser sur la vue d’ensemble. À cette fin, j’ai préparé ce graphique (voir ci-dessus). Il devrait clairement illustrer le message que j’essaie de faire passer.

L’or est entré dans une correction depuis le début du mois de février, mais c’est tout à fait normal. Observez la tendance qui se dégage du graphique. L’or n’a pas reculé fortement pour corriger sa progression de 207 $ depuis le début de l’année. Non. Au lieu de cela, nous avons assisté à une « correction haussière », ce qui est rare.

Durant une correction haussière, les investisseurs qui n’ont pas acheté d’or avant la hausse cherchent des points d’entrée. Au lieu d’attendre une baisse conséquente, ils achètent de l’or même après un petit recul du prix. Ils n’ont pas la patience de patienter car ils ont peur de ne plus être en mesure de prendre le train par la suite, ce qui peut s’expliquer de 2 façons.

  • Soit les positions short sont étranglées, ce qui signifie qu’elles achètent à chaque petit recul afin de minimiser leurs pertes et de protéger leur capital. Je pense qu’il s’agit d’une explication très plausible à cette correction haussière rare. Mais une autre explication est également possible, bien plus funeste.
  • Les investisseurs se tournent peut-être vers l’or en raison de son rôle de valeur refuge. Cela signifie que ces achats seraient motivés par les craintes d’une tempête financière imminente. Au vu de notre environnement financier, un tel comportement est facilement compréhensible.

Les marchés actions américains ont l’air cher depuis des mois, ils n’ont pas atteint de plus haut de 12 mois pour la première fois depuis le début de la hausse après le crash de 2008. Les obligations sont quant à elles surévaluée à tous points de vue.

Les taux négatifs grignotent le capital de tout investisseur assez fou pour accepter de payer le gouvernement afin de lui donner de l’argent. Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que les prix des matières premières grimpent. Par exemple, le pétrole est passé d’une vingtaine de dollars à une quarantaine de dollars, ce qui suggère que l’inflation va faire son grand retour.

Chacune de ces raisons peut expliquer pourquoi des gestionnaires célèbres comme Druckenmiller, Singer et Soros, entre autres, ont rapporté de grosses augmentations de leur exposition à l’or. En résumé, nous devons écouter ce que l’or nous dit. Et actuellement, il nous dit que nous devons nous attendre à une poursuite de la tendance, à savoir la hausse du cours. »