James Turk sur l’emploi américain, la baisse de l’or et la vélocité...

James Turk sur l’emploi américain, la baisse de l’or et la vélocité de la monnaie

1
chiffres clés de l'emploi américain

« Il semble que les cours de l’or et de l’argent ont été lessivés en raison des chiffres de l’emploi américain publié vendredi. Mais il est important de noter que sur le fond, rien n’a changé.

Comme nous l’avons évoqué la semaine dernière, il n’est pas inhabituel pour les métaux précieux de reprendre leur souffle en août, surtout au vu du début d’année spectaculaire qu’ils ont connu. Les corrections sont des phénomènes normaux. Nous ne devrions donc pas être surpris par la baisse enregistrée après la publication des chiffres de l’emploi vendredi matin. Les chiffres furent meilleurs qu’attendus, mais le rapport semble avoir été bidouillé. En témoigne le nombre grandissant d’économistes qui sourcillent face aux ajustements saisonniers qui rendent les chiffres sexy.

Ces ajustements ne reposent pas sur une analyse concrète. La pseudo science utilisée par les jongleurs de chiffres du Bureau of Labor est censée rendre les ajustements raisonnables, mais ils sont subjectifs, ce qui signifie qu’ils sont faciles à utiliser pour générer des résultats miracles durant une année électorale.

La dure réalité

En dépit des chiffres falsifiés par Washington, l’économie est moribonde et l’emploi est faible (voir les chiffres ci-dessus : 94 millions d’Américains qui ne cherchent pas de travail, 16 millions de chômeurs, etc.). C’est pourquoi le taux de participation à la population active, soit les travailleurs VS la population capable de travailler, est à un plus bas de plusieurs décennies. Lorsque ce maquillage disparaîtra après l’élection, la réalité nous rattrapera. Cela ressemble à une récession, elle a peut-être déjà démarré. Ce qui signifie que des vagues de licenciements suivront.

Cela signifie aussi que les États-Unis poursuivront leur route sur le chemin de la stagflation, un peu comme dans les années 70. Comme tous ceux qui ont connu cette période le savent, la stagflation représente le pire des 2 mondes, à savoir une faible croissance et une inflation en hausse. Pire encore, je crois que nous nous dirigeons vers un épisode d’hyperinflation.

La vélocité de la monnaie poursuit sa chute libre

Voici l’un de mes graphes préférés montrant que la Fed reste en course vers l’hyperinflation. C’est celui de la vélocité de la monnaie :

vélocité de la monnaie aux USA

En théorie, ce graphe nous montre que l’argent circule trop lentement dans l’économie, mais vous tenez le mauvais côté du manche en tirant cette conclusion. La réalité est fort différente.

En fait, ce graphe montre que Onlineslots net trop d’argent est injecté dans l’économie par rapport à l’activité qui y a lieu. Ce gonflement du prix des actions en dollars engendre une perte de confiance en la monnaie. Les entreprises achètent donc des actifs, et notamment leurs propres actions. Elles n’investissent pas dans la croissance économique.

Le problème est qu’aujourd’hui  les gens, et cela inclut les décideurs de la Fed, ne comprennent pas que l’émission continue de monnaie ne crée pas de la richesse, ne stimule pas l’activité économique. Si c’était le cas, le niveau de vie aujourd’hui augmenterait, ce qui n’est pas le cas, et ce qui va engendrer des changements politiques. Le Brexit n’est qu’un exemple de ces changements à venir. La polarité évidente dans le processus politique américain en est un autre. Et dans ce contexte, nous savons tous que faire pour protéger notre patrimoine de toutes ces incertitudes. L’or et l’argent physique sont les meilleures valeurs refuges pour protéger notre famille de toute tourmente. »

  • rien

    « qu’ils ont connuS », accord.
    A part cela, le graphique sur la vélocité de la circulation de la monnaie est très parlant…