James Turk sur la baisse de l’or en septembre et la réunion...

James Turk sur la baisse de l’or en septembre et la réunion du comité de la Fed

0
james turk

Septembre est traditionnellement un mois positif pour l’or. Malheureusement, malgré les nombreuses mauvaises nouvelles qui s’amoncellent, la tendance est à la baisse alors que nous arrivons à la moitié du mois. Voici ce qu’en pense James Turk (interview du 15 septembre) :

« Après la grosse baisse du cours de l’or et de l’argent durant les dernières semaines, la question que l’on se pose est de savoir si le pire est derrière nous. Nous allons voir comment les choses vont tourner durant cette semaine, mais le rebond que nous avons connu aujourd’hui (lire le 15) est bon signe.

Les métaux précieux essayent de se stabiliser. La petite base qui s’est créée aujourd’hui en est le résultat. Certains diront que c’est le premier petit pas avant un retournement de tendance ; le retour de la hausse, que nous attendons tous de façon intuitive, doit bien commencer quelque part.

Bien sûr, seul l’avenir le dira si le plus bas de lundi et le rebond qui a suivi sont bel et bien le moment pivot du retournement de tendance. Il pourrait s’agir d’un rally d’apaisement alors que l’or et l’argent ont été trop vendus. Pour preuve, chaque clôture de la semaine dernière fut inférieure à celle de la veille.

Avoir 5 clôtures en baisse d’affilée est très inhabituel. Il s’agit de l’un des nombreux signes que les métaux sont sous-évalués (à court terme). Le sentiment extrême « bearish » qui prédomine, aussi bien pour l’or que pour l’argent, en est un autre. Cependant, il est intéressant que l’or n’a toujours pas franchi son plus bas de 2013. Pour moi, il s’agit d’un point important. Des seuils plus élevés sont le signe d’une tendance haussière qui s’installe. Peut-être pas d’une hausse spectaculaire, mais d’une hausse quand même.

Malgré le sentiment extrêmement négatif qui règne sur les métaux précieux, l’or a tout de même progressé de 2,5 % cette année. L’argent, qui est plus volatil, est en baisse de 3 %, mais celle-ci pourrait être gommée facilement en une semaine ou deux ; nous devrions y voir plus clair d’ici la fin de la semaine.

Aujourd’hui et mercredi, le Comité de la Fed est en réunion. Les métaux précieux devraient être donc calmes en attendant le communiqué du mercredi après-midi de la Fed. Nous approchons la fin du dernier QE de la banque centrale américaine. Il est important de se rappeler que lorsque la Fed a mis fin à son QE2 en 2011, les marchés actions avaient baissé et l’or avait augmenté. Il sera donc intéressant de voir si l’histoire se répète alors que la Fed annonce mercredi la fin de son QE 3.

Il n’y a aucun doute que la Fed a pris des décisions dangereuses. Ses expériences de création monétaire n’ont pas produit les résultats économiques escomptés. Au lieu de cela, les QE ont permis à des banques non liquides et techniquement insolvables de garder la tête hors de l’eau.

Les assouplissements quantitatifs ont également créé des bulles sur les marchés actions et obligataires, tandis que le cours de l’or a pu être contrôlé via des ventes à découvert. S’il y a une chose que les marchés n’aiment pas, ce sont les surévaluations et les sous-évaluations extrêmes. C’est pourtant ce que nous avons avec les marchés actions et obligataires et les métaux précieux. Les actifs papier sont surévalués tandis que les actifs tangibles sont sous-évalués.

Alors, que va-t-il se passer lorsque la Fed coupe le robinet du carburant qui a propulsé les marchés actions et obligataires ? Que se passera-t-il si la Fed annonce la fin du QE3 sans annoncer le démarrage d’un autre programme d’achat d’obligations ? Je pense que nous allons assister à un remake de 2011, avec une baisse des actifs papier, ainsi qu’une hausse des métaux précieux. »