James Turk Sur La Syrie Et La Hausse Récente De L’Or

James Turk Sur La Syrie Et La Hausse Récente De L’Or

0
james turk

Interview de James Turk du 5 octobre 2015 (KWN) :

« Tous les lecteurs doivent observer attentivement ce qui se passe en Syrie. Les risques se développent rapidement alors que la Russie s’implique dans la guerre afin de porter secours à son allié, soit le gouvernement même que les États-Unis souhaitent renverser. Nous savons tous que le problème des imbrications d’alliances est ce qui a provoqué la Première Guerre mondiale.

Nous avons déjà vu dans la presse des articles et des vidéos d’avions russes bombardant des objectifs un peu partout en Syrie, mais l’implication de la Russie pourrait ne pas s’arrêter là.

Des rumeurs affirment que la Russie est en train d’envisager un blocus maritime de la Syrie, ce qui ne ferait évidemment que mettre de l’huile sur le feu sur une situation déjà explosive dans cette région du monde, voire même plus loin. Tout ceci a lieu évidemment dans un contexte de tragédie humaine horrible pour la population locale.

Les chiffres de l’emploi ou la Syrie : à quoi est due la hausse des métaux précieux ?

Espérons que le bon sens l’emporte, mais je m’interroge désormais sur ce qui a véritablement poussé les métaux précieux à la hausse vendredi dernier. Bien sûr, les chiffres catastrophiques de l’emploi montrant que l’économie américaine faiblit rapidement furent l’élément déclencheur. Le rapport fut tellement mauvais qu’il semble inévitable que la Fed décide d’un affaiblissement du dollar afin de donner un peu d’air à son économie. Il semble donc logique que les métaux précieux aient anticipé un dollar plus faible en progressant.

Néanmoins, les perspectives du dollar sont-elles véritablement la raison qui a permis à l’or et à l’argent de poursuivre leur hausse ou s’agit-il des tensions géopolitiques grandissantes ?

Pour répondre à cette question, considérez ce qui s’est passé avec le dollar vendredi. Il a d’abord chuté comme une pierre après l’annonce des chiffres de l’emploi, une réaction logique si la situation économique et la politique de la Fed sont derrière ce mouvement. Cependant, le dollar n’a pas poursuivi sa baisse au cours de la journée.

En fait, c’est même le contraire qui s’est produit : le dollar n’a cessé de se redresser. Cette vigueur pourrait signaler que les investisseurs voyaient plus loin, d’autres facteurs, que les chiffres de l’emploi. Vu que le dollar grimpe habituellement durant les périodes de troubles géopolitiques, ces autres facteurs pourraient être l’escalade de la tension en Syrie. Le fait que le dollar a grimpé à nouveau aujourd’hui semble confirmer ce point.

Il se peut que les investisseurs perçoivent la situation syrienne comme une poudrière où l’accident est possible à tout moment. Les accidents géopolitiques mènent le plus souvent à une hausse du cours de l’or et de l’argent. Il est intéressant de noter que l’argent mène la danse. Nous avons assisté à une baisse régulière du ratio or/argent depuis son pic de 80 du mois d’août. Les meilleurs marchés haussiers des métaux précieux ont lieu lorsque l’argent mène la hausse, soit exactement ce qui se passe en ce moment. »