James Turk : un contexte idéal pour les métaux précieux

James Turk : un contexte idéal pour les métaux précieux

0
or

Dans cette interview publiée le 1er septembre sur KWN, le spécialiste des métaux précieux James Turk passe en revue les paramètres macro-économiques et techniques qui offrent de belles perspectives à l’or et à l’argent :

« Il y a presque 4 ans que le cours de l’or a atteint son record de 1912 $ l’once. C’est également il y a presque 4 ans que l’argent atteignait 49,75 dollars l’once et 24 ans et demi qu’il s’échangeait à son niveau record de 50 $. L’argent est la seule matière première majeure qui n’a jamais dépassé son record datant du dernier grand marché haussier des matières premières des années 70.

Cela fait 2 ans que les métaux précieux consolident leur position. Chaque tentative de hausse fut stoppée. L’or et l’argent tentent une fois de plus de repartir à la hausse. Lorsque celle-ci se manifestera à nouveau, les métaux précieux recommenceront à évoluer en suivant leur tendance haussière à long terme.

Heureusement, les métaux précieux ont le vent en poupe. En plus des tendances saisonnières qui sont favorables aux métaux précieux en fin d’année vient s’ajouter également la volatilité des marchés financiers aux 4 coins du globe. Ces remous sont évidemment bons pour des valeurs refuges comme l’or et l’argent.

Seul l’avenir dira si les métaux précieux ont effectué un revirement. Mais il est intéressant de comparer les 2 graphiques ci-dessous du cours quotidien de l’or et de l’argent car ils pourraient indiquer que la correction des métaux précieux est peut-être derrière nous.

argent-cours or-cours

On peut voir que l’argent a atteint un nouveau plus bas en août, mais pas l’or. Il s’agit d’une divergence claire, un point important à noter. Car lorsque l’un des 2 métaux précieux atteint un nouveau plus bas (ou un nouveau plus haut) qui n’est pas confirmé par l’autre métal il s’agit le plus souvent d’une indication qu’une inversion de tendance démarre. Dans ce cas précis cela voudrait donc dire la fin de la correction et le début d’une nouvelle hausse.

L’or a bien résisté au-dessus de son plus bas de juillet. Résultat des courses, le ratio or/argent s’est davantage creusé pour atteindre 80,1 le 26 août (voir en en-tête de page). Il est important de noter qu’il s’agit du ratio or/argent le plus élevé depuis décembre 2008, ce qui est significatif.

Nous nous rappelons tous de la correction qui a eu lieu sur le marché des métaux précieux en 2008 durant la crise financière qui entraîna la chute de Lehman Brothers. Lorsque le ratio or/argent atteignit 80 en décembre 2008 la tendance sur les marchés des métaux précieux avait déjà entamé son virage à 180°.

L’argent prêt à mener la hausse

Aujourd’hui, comme ce fut le cas à l’époque, l’or avait montré le chemin à suivre mais l’argent avait rapidement pris sa roue pour ensuite rapidement passer devant et performer beaucoup mieux que l’or. Lorsque l’argent a atteint son plus haut en avril 2011 le ratio s’était effondré jusqu’à 32.

ratio-or-argent

Aujourd’hui nous savons que les métaux précieux sont sous-évalués. Nous pouvons également affirmer sans trop nous avancer que l’histoire monétaire longue de 5000 ans de l’or et de l’argent n’a pas pris fin. Bien sûr, le timing est important mais aujourd’hui la situation semble idéale pour les métaux précieux en raison des tensions sur les marchés actions et de la gestion calamiteuse des devises nationales par les banques centrales. »