John Ing sur la condamnation de Barclays et la situation du marché

John Ing sur la condamnation de Barclays et la situation du marché

0

« Ce genre d’action pénale est très tardive. Ce trader n’est rien d’autre qu’un bouc émissaire. Il accumulait les ordres durant la période du fixing pour faire baisser le cours.

Le fixing de Londres est un système vieux de plus de 100 ans. Ce n’est pas une coïncidence si la Deutsche Bank le quitte : le fixing de l’argent va disparaître en août. Ces procédures ont permis de procéder à de nombreux abus dans le casino.

John-Ing-Or-Ukraine

Cette condamnation montre que la manipulation est une activité quotidienne sur ces marchés, notamment le Comex. Mais cela montre également que les régulateurs pourraient mettre un terme à ces abus. Chose encore plus importante, cela aura des implications cruciales sur les dérivés papier or, qui n’ont plus aucun sens. Alors que le marché physique est solide, les marchés papier sont clairement manipulés (note : on l’a encore vu hier, avec l’or qui est passé de 1290 à 1310 dollars pour replonger ensuite à 1280, en l’espace de quelques minutes.).

Situation du marché de l’or

Pendant toute la semaine dernière, l’or a oscillé autour des 1300 $ l’once, l’argent en dessous de 20 $. Cependant, plus l’or reste stable dans un écart restreint et continue de construire une base, plus les paramètres techniques deviennent puissants. Je pense qu’ils vont confirmer les fondamentaux.

Toutes les moyennes mobiles (DMA) importantes se coagulent autour des 1300 $, ce qui suggère qu’il va y avoir une hausse explosive de l’or. La Chine continue d’acheter des quantités importantes de physique. (…)

Autres nouvelles importantes pour l’or : on s’attend à ce que l’Inde assouplisse les droits de douane prohibitifs qu’elle avait instaurés sur les importations d’or (suite à l’élection des nationalistes hindous). Cela signifie que le pays accélérera son accumulation d’or, déjà importante. La demande au Japon continue aussi d’être très forte. En général, la demande ne faiblit pas en Asie. (…)

Je recommande également beaucoup de prudence sur les obligations américaines. Les Russes en ont liquidé de grandes quantités, et ont acheté de l’or avec le produit de la vente. C’est pourquoi le métal jaune file systématiquement vers la backwardation lorsque le cours descend. Les Russes chargent la mule.

Mais le facteur le plus important pour le marché de l’or, ce sera l’accélération de l’inflation. Il s’agit de la conséquence directe des planches à billets insensées des banques centrales. Le moment d’affronter les conséquences est venu. »

Source : interview de John Ing sur KWN