John Williams : la fin de partie approche

John Williams : la fin de partie approche

0

Shadowstats-Fin-De-Partie-WilliamsAlors que la volatilité se prolonge l’été, презентация охрана труда в образовательном учреждении John Williams, l’auteur de Shadowstats, tient à mettre tout le monde en garde à propos du tsunami financier qui arrive, soit la fin de partie pour le dollar.

John Williams : « plus rien ne fonctionne normalement : l’économie, le système financier, les marchés ainsi que notre système politique. Le système financier ne s’est toujours pas relevé de la crise de 2008, durant laquelle on a évité de justesse l’effondrement systémique. Vu les réponses apportées par la Fed et le gouvernement américain, les choses pourraient s’aggraver, et à ce stade l’hyperinflation semble inévitable.

La volatilité à laquelle on assiste est là pour confirmer l‘instabilité actuelle, que ce soit sur les marchés, le marché des devises ou les métaux précieux. La Fed déclare qu’elle pourrait réduire son assouplissement quantitatif, mais le clame sur base de projections fantaisistes par leur optimisme.

Pourtant, la réalité économique est bien plus sombre que les prévisions de la Fed. Alors que le marché commence à percevoir la réalité, il va désormais comprendre que l’on ne va pas assister à la fin du QE3, mais à son expansion. L’économie réelle patine toujours autant, et la Fed n’a pas le choix que de poursuivre sa politique monétaire accommodante, les problèmes qui s’accumulent étant trop importants que pour être contrôlés. Plus spécifiquement, la solvabilité des banques et leur accès aux liquidités sont les principaux soucis de la Fed, et la raison du QE3. La Fed ne se soucie pas tellement de l’économie ; elle s’en sert d’excuse pour maintenir les banques à flot.

Chute du dollar et fin de partie d’ici 2014 ?

En même temps, la stabilité politique des États-Unis en a pris un coup avec les nombreux scandales gouvernementaux qui ont éclaté récemment, alors que les politiques devraient régler les problèmes de dette du pays, qui nécessitent une stratégie à long terme. L’accumulation de tous ces facteurs montre que la fin de partie approche.

Ce sont le dollar et les actions qui vont souffrir le plus durant la crise qui arrive, dans un premier temps. Le billet vert sera vendu, ainsi que les actifs libellés en dollars. Les matières premières libellées en dollars vont grimper, pour faire augmenter le rythme de l’inflation. C’est alors que le dollar risque bien de perdre son statut de devise de réserve, ce qui devrait accélérer ses malheurs.

Cette tornade financière, en train de se former à l’horizon, sera bien plus violente que ce que l’on a connu ces dernières années. Les problèmes qui ont mené à 2008 n’ont toujours pas été réglés. La prochaine crise n’en sera donc que plus sévère. Sur base du précédent de 2008, la Fed et le gouvernement devraient à nouveau utiliser les mêmes recettes, à savoir balancer des liquidités. Les tentatives désespérées de sauver le système auront des conséquences inflationnistes. Un environnement hyperinflationniste pourrait se mettre en place avant même la fin 2014.

Source : « nous approchons de la fin de partie » de John Williams sur KWN