Karen Hudes, ancienne de la Banque Mondiale, balance

Karen Hudes, ancienne de la Banque Mondiale, balance

0

karen-hudes-Banque-MondialeIl est facile de dire que la finance est un énorme casino dont les dés sont pipés, géré par des criminels en col blanc. Cependant, ces affirmations prennent plus de force lorsqu’elles sont assénées par Karen Hudes, une ancienne de la banque mondiale. Récemment, elle a accordé une interview à JS Kim de SmartknowledgeU. Pour beaucoup, ces faits ne seront pas une surprise. Pour d’autres, l’occasion de s’interroger. Morceaux choisis :

À propos de l’impunité des banquiers

« Toutes les banques sont interconnectées, il s’agit d’un gros conglomérat. Les banquiers sont une caste qui déménage d’un conseil d’administration à l’autre. »

Sur l’ignorance du grand public à propos des méfaits des banquiers

« Les banquiers ont acheté tous les grands médias afin de cacher à la population leur agenda. Les banques centrales ne sont rien d’autre que des escrocs. Ils n’ont pas le droit d’acheter tous les médias et de tromper les gens. Tout ceci est documenté. Il ne s’agit pas d’accusation en l’air, nous détenons les preuves. Ces groupes privés se sont saisis d’un pouvoir qui ne leur revenait pas, ils l’ont fait en catimini… Tous ceux de la Banque Mondiale qui ont vu de l’argent aller dans la mauvaise direction, qui ont vu les trous dans la comptabilité, se sont fait virer. »

Concernant l’or et l’argent (Karen Hudes) :

«  Le papier n’a aucune valeur intrinsèque. Il a de la valeur que si les gens décident qu’il en a. Pour l’instant, les devises papier sont à l’agonie, il nous reste peu de temps pour mettre en place des moyens d’échange alternatif. Si l’or est constamment en backwardation, le commerce international cessera tout simplement et le monde connaîtra une dépression qui feront passer 1930 et 2008 pour des pique-niques. »

À propos des BRICS :

« Ils essayent de se protéger du système bancaire occidental. Mais il risque d’y avoir des désaccords économiques. Lorsque cela arrive entre nations, c’est souvent la guerre qui remet les choses à plat. Si le cartel bancaire décide d’imposer jusqu’au bout sa loi au reste du monde, une guerre est quasi certaine. »

Pour découvrir toute l’interview de Karen Hudes : http://www.smartknowledgeu.com/blog/2013/09/world-bank-whistleblower-the-world-will-reject-central-bankers-that-operate-outside-the-rule-of-law/