La banque centrale chinoise mettra fin à la manipulation de l’or

La banque centrale chinoise mettra fin à la manipulation de l’or

0

Chine-Or-Leeb-5000-tonnes

« L’or se déplace vers l’est depuis une décennie. Lorsque l’Occident se réveillera pour réaliser que leur or n’est plus là, il n’y aura plus de monnaie tangible à laquelle adosser leurs devises. Le monde a quitté le standard or depuis 1971 seulement ; à chaque fois qu’une devise papier s’est effondrée, l’or a toujours été utilisé pour relancer la nouvelle monnaie du régime.

Aux États-Unis, cette option ne sera plus possible car le pays a tout misé sur l’argent papier. La solution de la dévaluation a été tentée à maintes reprises par le passé (note : de l’Empire romain au Zimbabwe). Cela a toujours échoué. Pourquoi cela réussirait-il maintenant ?

La banque centrale chinoise et l’entité qui accumule le plus d’or. Elle est devenue ainsi le cauchemar de Wall Street, rapporte le site chinois bwchinese qui a interviewé un analyste financier de Hong Kong.

Leung Hai-Ming estime que la banque centrale chinoise a tiré profit du QE de la Fed de 2013 qui a fait chuter le cours de l’or de 27 %,  pour acheter 1000 tonnes d’or, soit un peu moins de 30 % des volumes d’or acheté l’année dernière.

Le monde ne disposerait que de 180.000 tonnes de réserves d’or, tandis que seulement 20 % de ce tonnage seraient échangeables. L’or accumulé par la banque centrale chinoise restera dans ses coffres, ce qui signifie que les quantités disponibles pour échange seront encore plus limitées, un fait qui inquiète le gouvernement américain et les traders de Wall Street.

Leung a déclaré que la Fed prête de l’or aux banques d’investissement que sont Goldman Sachs, Citibank, JP Morgan, Morgan Stanley et d’autres afin qu’elles puissent échanger sur le marché de l’or. Toujours d’après l’analyste, il s’agit de 400 à 500 tonnes. L’objectif est de faire baisser le cours de l’or. Lorsque celui-ci est attractif, ces banques en profitent pour racheter de l’or physique et le restituer à la Fed.

Mais ce petit jeu est inutile car la Chine est occupée à accumuler le métal sans suivre les règles occidentales, d’après Leung. Lorsque le cours plonge, la Chine en profite pour acheter le métal, sans jamais s’en départir même si le cours continue de plonger. Wall Street ne dispose d’aucune stratégie pour contrer la Chine.

L’analyste poursuit en disant que la banque centrale chinoise mais la pression sur Washington et Wall Street alors que le dollar a toujours été lié à l’or depuis son émergence en tant que première monnaie de réserve internationale. La Fed souhaite manipuler le cours de l’or en sa faveur, mais la banque centrale chinoise se dresse sur son chemin. »