La Banque centrale indienne va vendre de l’or en échange de positions...

La Banque centrale indienne va vendre de l’or en échange de positions à Londres

0

De Michael Krieger de LibertyBlitzkrieg.com 

Or-Inde-Dubai-Trafic« La politique de l’Inde envers l’or ressemble à toutes les politiques gouvernementales : elle est dysfonctionnelle. Comme je l’ai déjà écrit par le passé, les Indiens achètent trop d’or au goût du gouvernement, les autorités ont donc réagi en mettant en place des barrières à l’importation ainsi qu’en augmentant les droits de douane. Résultat des courses, la contrebande a explosé.

Mais revenons à la situation actuelle. Il semblerait que le gouvernement ait reconnu son impuissance pour dissuader les Indiens d’acheter de l’or. Pour satisfaire la demande, il a donc décidé de mettre en vente une partie de l’or de sa banque centrale. Pour faire passer la pilule, il s’agit d’une opération de swap avec la banque d’Angleterre. Contre la vente de son or aux banques indiennes, la banque centrale indienne obtiendra en échange des positions, à savoir de l’or fantôme, à Londres.

Cette façon de procéder devient de plus en plus courante. L’Équateur a passé un accord similaire il y a quelques semaines, mais avec Goldman Sachs. Reuters a publié une dépêche concernant l’opération de swap de l’or indien :

« La banque centrale indienne a déclaré mercredi qu’elle attend les offres des banques afin de transférer son or à l’international, dans le but d’améliorer la gestion de ses réserves. La banque centrale indienne a déclaré que l’opération permettrait de « standardiser la gestion de l’or de la banque avec les standards internationaux ». Cela lui permettrait notamment de mobiliser plus facilement son or pour défendre sa monnaie. »

Mais à vrai dire, qui a besoin de cet or à Londres ? La banque centrale indienne, ou les banquiers de la capitale du Royaume-Uni ? D’après le World Gold Council, l’Inde possède 557 tonnes d’or. On ignore encore quel pourcentage de ce volume sera affecté par l’opération.

Pour les Indiens, c’est une bonne nouvelle : cela signifie qu’il y aura plus d’or physique disponible sur le marché. »

Comment interpréter la nouvelle ? Pour les politiques indiens, cette opération sera populaire auprès de la population, tandis que l’or restera à l’intérieur de ses frontières. Du côté du cartel bancaire, cet or physique vendu au marché permettra de baisser la tension, et donne l’impression que le système est solide, que l’or physique est bel et bien là, alors que la tendance est plutôt au rapatriement (Venezuela, Allemagne, etc., et peut-être demain la Suisse). Un marché gagnant-gagnant afin d’éviter que l’Inde n’assouplisse trop les barrières à l’achat d’or et créer une nouvelle demande.