La Chine prépare le lancement de son propre fixing or pour 2015

La Chine prépare le lancement de son propre fixing or pour 2015

0

La Bank of China a beau avoir rejoint le panel des banques qui participent au nouveau fix de Londres, l’Empire du Milieu prend les devants afin de peser davantage sur le marché de l’or en préparant son propre fixing qui sera exprimé en yuan en non en dollars. C’est ce que nous apprend cet article de Reuters publié sur Yahoo Finance : 

« La Chine a pour objectif de lancer un fix or en yuan d’ici la fin 2015 via le Shanghai Gold Exchange (SGE). L’objectif est de donner au pays une plus grande influence sur les cours alors qu’il est à la fois le plus gros producteur et le plus gros consommateur d’or du monde.

En février, Reuters avait déjà lancé l’information en citant des sources au sein même du SGE. Désormais, la confirmation officielle a été faite par un membre de l’institution.

« Nous allons introduire un fix en renminbi au moment opportun, nous espérons pouvoir le faire d’ici la fin de l’année » a déclaré Shen Gang (vice président du SGE) à l’occasion du LBMA Bullion Market Forum qui s’est tenu jeudi à Shanghai.

Shen n’a pas fourni plus d’informations mais des sources proches du dossier affirment que la banque centrale chinoise devrait bientôt donner son accord.

Pan Gongsheng, l’un des sous-gouverneurs de la banque centrale chinoise a déclaré que son institution continuerait de soutenir « la croissance rapide et saine du marché chinois de l’or » ainsi que son internationalisation.

Vu son rôle de premier plan sur le marché de l’or, la Chine estime devoir jouer un rôle majeur dans la détermination des cours. Elle se positionne donc en conséquence alors que des accusations de manipulation planent sur le fix de Londres.

Si le fix en yuan décolle, la Chine pourrait convaincre les acheteurs locaux ainsi que les fournisseurs internationaux de régler les transactions en yuan ce qui limiterait l’influence du fix de Londres sur le marché mondial de l’or.

Cependant vu que le yuan n’est pas totalement convertible, les 2 références pourraient coexister.

La Chine consent également des efforts pour libéraliser le yuan et augmenter son influence sur le marché international de l’or. La Bank of China a récemment rejoint la procédure du Fix de Londres devenant ainsi la première banque chinoise à en faire partie intégrante. L’Industrial and Commercial Bank of China Ltd a également marqué son souhait de la rejoindre. Ces banques pourraient également participer au fix de l’or en yuan.

D’après des sources proches du dossier, les officiels du Shanghai Gold Exchange auraient soumis à la banque centrale de Chine les détails pratiques et les règles de la procédure envisagée.

« Elles peuvent être approuvées à tout moment », a déclaré une source qui a tenu à conserver l’anonymat en raison des règles de communication aux médias.

Les banques étrangères en ligne de mire

Après avoir reçu l’approbation de la PBOC, le SGE tentera de convaincre les banques chinoises et étrangères. Dans un premier temps, on s’attend à ce qu’une quinzaine de banques chinoises participent.

Mais le succès du Fix en yuan dépendra principalement de la participation des banques étrangères qui pourraient être réticentes alors qu’une telle procédure serait fortement surveillée suite aux manipulations avérées des taux interbancaires.

« Il sera difficile de rejoindre le fix (rapidement) car il y a beaucoup de procédures internes de conformité à satisfaire. Cet exercice pourrait prendre des mois » a déclaré un trader d’une grosse banque de lingots. (…)

Le SGE a démarré ses activités internationales en septembre 2014 en permettant aux étrangers d’échanger des contrats or en yuan pour la première fois. Australia and New Zealand Banking Group, Standard Chartered et HSBC font partie des membres de la bourse. »