La constitution de stocks a sauvé l’économie américaine de la récession au T1

0
752

Les estimations de la croissance du PIB américain au premier trimestre sont tombées : +0,2 %, soit le chiffre exact de GDPnow de la Fed d’Atlanta, bien en dessous du consensus des « économistes officiels ».

Qu’à cela ne tienne, la Fed compte bien relever ses taux d’ici quelques mois d’après son porte-parole officieux Hilsenrath. La faible croissance du premier trimestre est évidemment due à la météo pour Yellen et Cie, vous allez voir ce que vous allez voir dans les mois à venir ! On a hâte…

D’autant que ce chiffre pâlot a été obtenu principalement grâce à la constitution de stocks. Durant le premier trimestre 2015, les stocks des sociétés (hors agriculture) ont augmenté de 121,9 milliards de dollars soit la plus grosse hausse d’inventaire de l’histoire. A titre de comparaison, cette croissance de 0,2 % représente 6,3 milliards de dollars. Si on soustrait ces 121,9 milliards du PIB enregistré durant les 3 premiers mois de l’année, on obtient ainsi une belle récession de -2,6 %.

Pour terminer, nous allons traduire la conclusion de ZeroHedge qui a relevé cette anomalie qui va évidemment se payer dans la croissance des mois à venir :

« Ce qui signifie que lorsque cet excédent massif de stock sera éventuellement liquidé, le PIB américain sera encore plus sous pression durant les trimestres suivants. Le cas échéant, l’extase déflationniste que nous vivrons lorsque toutes les entreprises seront forcées de se débarrasser en même temps de leurs inventaires résultera en une supernova monétaire qui ne laissera d’autre choix à la Fed que de littéralement parachuter des tonnes de billets sur le pays. »

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here